Yoga

Se sentir submergé? Essayez cette séquence apaisante

Parfois, les émotions peuvent sembler incroyablement écrasantes. Cela fait partie de l’être humain. Heureusement, le yoga nous donne des outils pour naviguer dans ces états. Vous pouvez méditer, respirer et suivre vos émotions, et utiliser votre pratique pour déchiffrer consciencieusement les messages sous-jacents de vos sentiments. Votre pratique peut créer un espace d’enquête où vous pouvez vous montrer authentiquement et affirmer une relation saine avec votre monde intérieur.

La professeure de yoga Juanita Borges, créatrice de la séquence qui suit, partage son expérience avec le yoga dans ce domaine : « Il y a des années, je me souviens avoir recherché le « yoga pour l’anxiété » et le « yoga pour les attaques de panique » parce que je cherchais un soulagement. Je voulais mieux comprendre comment les facteurs de stress existent dans mon corps. J’ai remarqué à quel point j’ai tendance à maintenir la tension dans mes hanches et mes épaules. Trouver des poses de yoga qui m’ont aidé à libérer ces zones m’a également fait prendre conscience de ma relation avec les facteurs de stress eux-mêmes. Comprendre la montée en énergie d’une attaque de panique ou la rétention d’une énergie stagnante a révolutionné ma pratique du yoga.

Pour cette séquence de gestion de la surcharge émotionnelle, déroulez votre tapis avec l’intention d’écouter ce dont votre corps aspire vraiment à se libérer. Laissez cet intermède de mouvement introspectif révéler et libérer tous les stimuli qui vous limitent. Ces poses sont conçues pour soulager le poids de vos épaules, la tension de vos hanches et pour vous aider à vous débarrasser de toutes les énergies qui ne vous servent plus. Explorez cette séquence dans un espace calme et paisible qui vous aide à vous sentir à l’aise avec votre vulnérabilité.

Souffle en trois parties (Dirga Pranayama)

Commencez par Sukhasana (Easy Pose) ou Baddha Konasana (Bound Angle Pose), et placez une paume sur votre cœur et votre autre paume sur votre ventre. Fermez les yeux et remarquez le flux et le reflux de votre respiration et de votre rythme cardiaque naturels. Après avoir observé cet état naturel de votre corps pendant une minute ou deux, inspirez profondément d’abord dans votre ventre, puis dans vos côtes et enfin dans votre espace cardiaque. Expirez lentement pour vider tout cet air par le nez, en tirant votre nombril vers votre colonne vertébrale lorsque vous expirez. Répétez cette respiration en 3 parties pendant environ 7 tours à votre propre rythme.

Cercles de Kundalini

Placez vos paumes sur vos genoux. Commencez à faire le tour du haut de votre torse dans le sens des aiguilles d’une montre. Utilisez votre respiration pour guider le rythme de ce mouvement. Essayez de déplacer votre corps vers l’avant lorsque vous inspirez et déplacez votre torse vers l’arrière lorsque vous expirez. Parcourez 7 à 8 cycles respiratoires dans cette direction, puis effectuez 7 à 8 cycles supplémentaires dans le sens antihoraire. Ces mouvements vous offrent une chance de remarquer l’énergie que vous cultivez.

Prasarita Padottanasana (flexion avant debout jambes larges)

Commencez par Tadasana (Mountain Pose) au centre de votre tapis de yoga face à l’un des bords longs du tapis. Écartez lentement vos pieds jusqu’à ce qu’ils soient légèrement plus larges que la largeur des hanches. Vos pieds peuvent être parallèles l’un à l’autre ou légèrement tournés vers l’extérieur. Inspirez et soulevez votre poitrine vers le ciel. Expirez et pliez-vous vers l’avant à partir de vos hanches. Posez vos mains sur le sol sous vos épaules. Allongez votre torse, détendez votre cou et gardez un léger pli dans vos genoux. Vous pouvez rester ici ou plier les coudes pour abaisser la tête vers le tapis afin de faire l’expérience d’un étirement plus profond des ischio-jambiers. Restez pendant 5 respirations.

Utthan Pristhasana (posture du lézard)

À partir de Prasarita Padottanasana, gardez vos mains ancrées pendant que vous marchez ou sautez les pieds l’un près de l’autre. Tournez-vous vers le bord court de votre tapis et dépliez votre corps en Adho Mukha Svanasana (pose de chien tête en bas) avec votre colonne vertébrale allongée et les pieds à distance des hanches. Inspirez et déplacez votre corps vers l’avant lorsque vous placez votre pied droit à l’extérieur de votre main droite. Expirez et écrasez votre genou gauche. Juste pour cette pratique, restez dans cette variante de Lizard Pose avec une longue colonne vertébrale. Essayez d’utiliser votre respiration pour relâcher la tension dans vos hanches et vos jambes, et fixez votre regard vers le haut de votre tapis. Maintenez cette pose pendant 5 respirations. Revenez au chien vers le bas. Répétez de l’autre côté.

Posture du pigeon

Commencez par Down Dog. Lors d’une inspiration, déplacez votre poids vers l’avant en plaçant votre pied droit entre vos mains. Ensuite, ramenez votre pied droit vers votre main gauche et abaissez votre torse jusqu’à ce que vous puissiez confortablement poser votre tibia sur le tapis. Vous pouvez trouver du confort avec votre tibia complètement parallèle à l’extrémité courte supérieure de votre tapis ou votre genou peut être centré entre vos mains. Expirez pour étendre votre jambe gauche en arrière avec vos orteils non repliés. Placez maintenant un oreiller, un traversin, une couverture ou un bloc sous la hanche droite soulevée pour offrir plus de soutien. Ramenez votre front vers le tapis ou un accessoire. Vous pouvez étirer vos bras vers le haut du tapis ou placer une main sur l’autre pour former un oreiller pour votre tête. Fondez-vous dans cette pose pendant 5 respirations. Pour passer de l’autre côté, déroulez votre corps dans Tabletop, puis passez à Down Dog. Répétez de l’autre côté.

Setu Bandha Sarvangasana (posture du pont)

Allongez-vous sur le dos, les pieds fermement ancrés au sol et à la distance des hanches. Avec les genoux pointés vers le ciel, roulez vos épaules vers l’arrière et vers le bas pour ouvrir l’espace sous votre cou. Inspirez pour soulever votre bassin du sol en joignant vos mains sous votre coccyx. Gardez votre poitrine large et vos genoux empilés sur vos chevilles. Restez dans cette pose jusqu’à 1 minute. Expirez doucement pour rouler lentement votre colonne vertébrale sur le tapis pour libérer cette pose.

Viparita Karani (Pose des jambes vers le haut du mur)

N’hésitez pas à poser vos jambes sur un mur pour cette pratique, mais vous pouvez également entrer dans cette pose comme indiqué sur l’image. En position couchée sur le dos, posez vos pieds sur le tapis avec les genoux levés vers le ciel. En gardant vos mains sur les côtés de votre corps pour vous soutenir, inspirez pour soulever lentement les deux genoux vers votre poitrine avant de redresser vos jambes vers le plafond. Si possible, placez vos chevilles sur vos genoux et vos genoux sur vos hanches. Fléchissez vos pieds comme si vous marchiez dans le ciel, puis relâchez toute tension dans votre ventre. Fermez les yeux et relâchez dans cette pose pendant 10 respirations. Lorsque vous êtes prêt à baisser vos jambes, expirez et rentrez vos genoux dans votre poitrine avant de planter vos pieds sur votre tapis.

Savasana (posture du cadavre)

Mettez-vous en position inclinée avec vos pieds s’étendant vers les coins inférieurs de votre tapis. Roulez vos épaules vers l’arrière et vers le bas pour libérer l’arrière du cou. Laissez vos mains reposer sans effort sur les côtés de votre corps. Vous pouvez placer vos paumes vers le haut pour recevoir de l’énergie ou garder vos paumes vers le bas pour vous ancrer. Relâchez votre langue du toit de votre bouche, lissez l’espace entre vos sourcils et fermez vos yeux pour regarder vers l’extérieur. Restez dans cette pose pendant au moins 5 minutes. Pour vous libérer de Savasana, roulez doucement sur le côté en expirant. Inspirez pour vous élever lentement dans une pose assise de votre choix tout en gardant les yeux fermés ou le regard doux.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page