Yoga

Salutations de la Terre pour apaiser le stress et calmer un esprit hyperactif

Parfois, le multitâche peut vous faire sentir moins comme un être humain et plus comme un être humain. Un esprit hyperactif peut conduire à une concentration dispersée, à des sentiments de dépassement et à des émotions négatives qui s’infiltrent. Le yoga peut nous aider à briser ce cycle en nous ancrant, en nous aidant à nous centrer et en nous amenant dans le moment présent. La présence nous aide à nous stabiliser et nous permet de vivre plus d’amour, de paix, de joie et d’harmonie dans nos vies.

Pour vous ancrer davantage, essayez cette séquence de yoga Prithvi Namaskar (salutation de la terre) par la professeure de yoga Melissa Gall. Les poses de guerrier d’ancrage offrent un chemin régulier pour apaiser un esprit nerveux. Ces formes encouragent également la concentration car les mouvements renforcent la force, l’endurance et la stabilité.

Les poses de guerrier ont été nommées pour Virabhadra. La légende de Virabhadra dit que ce grand guerrier a été créé à partir de la terre et sa mission était de détruire l’esprit de l’ego avec sa grande épée, éliminant la souffrance. Chaque pose représente Virabhadra et son épée alors qu’il se lève de la Terre (Virabhadrasana I), pointe son épée (Virabhadrasana II), retire son épée (Viparita Virabhadrasana) et détruit l’ego (Virabhadrasana III).

Commencez cette pratique par 3 à 5 minutes de respiration consciente pour centrer et calmer votre esprit avant de bouger. Les poses peuvent soit s’écouler en une respiration par mouvement dans un style vinyasa, soit être maintenues chacune, peut-être pendant 5 à 10 respirations par pose. Terminez avec Savasana pour ancrer et abandonner votre corps et vos préoccupations à la terre à chaque respiration.

Tadasana (pose de la montagne)

En position debout, sentez vos pieds appuyer fermement sur la terre alors que la couronne de votre tête se soulève vers le ciel, créant une tension dynamique dans le corps afin que le prana puisse circuler librement. Vous pouvez placer vos pieds ensemble ou écartés. Alors que nous sensibilisons à la respiration consciente dans cet espace, imaginez-vous debout comme une montagne, ancré, enraciné et immobile.

Virabhadrasana I (Guerrier Pose I)

Reculez votre pied gauche vers l’arrière de votre tapis. Enroulez l’os intérieur de votre cuisse gauche vers votre ligne médiane (en rotation interne) afin de pouvoir faire pivoter votre talon arrière vers le bas et viser vos orteils arrière vers le bord supérieur gauche de votre tapis. Empilez votre genou droit sur le dessus de votre cheville droite. Gardez l’avant de votre bassin bien droit vers le bord avant (court) de votre tapis. Concentrez-vous sur l’équilibre de l’énergie entre vos pieds en serrant les muscles de l’intérieur de vos cuisses vers votre ligne médiane, créant ainsi une force dans votre tronc qui stabilise votre bassin. Selon l’amplitude de mouvement et le niveau de confort de vos épaules, vous pouvez atteindre vos bras au-dessus de la tête, comme si vous teniez une grande épée, en gardant vos épaules détendues. Vous pouvez également placer vos mains au centre de votre cœur.

Virabhadrasana II (Guerrier Pose II)

Ouvrez vos hanches sur le bord long du tapis, en déplaçant vos bras pour former un « T » à hauteur d’épaule, les paumes vers le bas. En cas de stabilisation, vous pouvez repositionner vos pieds pour aligner le talon contre le talon ou le talon contre la voûte plantaire. Appuyez vos pieds dans la terre. Empilez vos épaules sur vos hanches. L’extension de vos bras crée de la force et de l’endurance, surtout si vous tendez activement la main d’un doigt à l’autre comme si vous pointiez une épée vers des pensées indésirables.

Viparita Virabhadrasana (posture du guerrier inversé)

À partir de Virabhadrasana II, tournez votre paume droite vers le haut et penchez votre torse vers votre jambe gauche, créant une flexion latérale (flexion latérale) dans votre colonne vertébrale. Vous pouvez sentir l’étirement de votre aisselle droite jusqu’à votre hanche droite. Restez actif dans votre jambe avant. Imaginez retirer une épée avec votre main levée, prêt à frapper.

Virabhardasana III (Guerrier Pose III)

Redressez votre torse et revenez à Warrior Pose I. Soulevez votre talon arrière du sol. Déplacez votre torse vers l’avant lorsque vous soulevez la jambe arrière.

Engagez les quadriceps de la jambe d’appui et serrez l’extérieur des hanches et l’intérieur des cuisses contre votre ligne médiane pour créer de la stabilité. Essayez de garder vos hanches parallèles au tapis et au niveau les unes des autres alors que l’énergie de votre corps circule du sommet de la tête jusqu’au talon arrière.

Stabilisez encore plus la pose en soulevant votre ventre pour engager votre tronc. Choisissez la variation de bras qui fonctionne le mieux et qui vous semble la plus ancrée. Vous pouvez placer vos mains sur des blocs ou sur le sol sous vos épaules, étendre vos bras devant vous ou à vos côtés, ou amener vos mains au centre de votre cœur. Concentrez-vous sur la création de force et de stabilité tout en calmant votre esprit.

Baddha Virabhadrasana (posture de l’humble guerrier)

Relâchez soigneusement vers Virabhadrasana I. Atteignez vos bras derrière votre dos pour élargir votre poitrine. Vous pouvez entrelacer vos doigts ou tenir une sangle de yoga dans vos mains si vous le souhaitez. Pliez votre torse vers le bas, en relâchant votre tête vers l’intérieur de votre cuisse avant, en vous inclinant humblement devant l’énergie divine qui nous guide de l’intérieur.

Adho Mukha Svanasana (Position du chien tête en bas)

Relâchez vos mains pour encadrer votre pied avant et reculez dans Down Dog. Placez vos mains à peu près à la largeur des épaules et vos pieds à la largeur des hanches. Visualisez la libération de l’énergie de votre cœur vers la terre alors que vos hanches remontent vers le ciel, en gardant votre cou détendu, en poussant l’énergie de vos talons vers la Terre.

Uttanasana (flexion avant debout)

À partir de Down Dog, regardez vers vos doigts et marchez, sautez ou marchez vos pieds vers vos mains. Accrochez votre torse sur le devant de vos cuisses, en laissant la gravité attirer l’énergie du sommet de votre tête vers la terre pendant que votre ventre et vos ischio-jambiers s’engagent pour allonger l’arrière de votre corps. Possibilité d’ajouter une roche douce d’un côté à l’autre. Remontez lentement vers Tadasana. Prenez un moment pour vous connecter à votre respiration et à tout sentiment d’enracinement, d’enracinement, de force et de soutien avant de passer à la séquence de l’autre côté.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page