Yoga

Q&A : Pourrais-je trop rentrer ma queue ?

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote, a.btn, ao-button »} } »>

J’ai une lordose lombaire et je me concentre donc sur la chute de mon sacrum vers mes talons. Mais peut-être que j’ai exagéré le repli de la queue. Quand dois-je autoriser la courbure « naturelle » des lombaires et quand dois-je utiliser la « boucle pelvienne » ? — Julie Shaw, Basking Ridge, New Jersey

« Lâchez le sacrum » et « rentrez le coccyx » sont des instructions souvent entendues. Mais nous sommes des êtres complexes ; notre travail en yoga consiste à intégrer le corps et l’esprit. Lorsque vous bougez une partie du corps, votre corps en déplacera une autre de lui-même à moins que vous n’interveniez consciemment. Lorsque le coccyx est « replié », l’abdomen se contracte et la courbure naturelle de la région lombaire peut être compromise. En d’autres termes, le bas du dos est tiré vers le bas. Bien que cela puisse initialement soulager une courbure lombaire excessive, cela a un effet déstabilisant et affaiblissant sur le bas du dos et la musculature de soutien. Si vous laissez tomber le sacrum ou rentrez le coccyx, le sacrum roule contrairement à sa position naturelle.

Pour corriger la lordose en position debout, soyez ferme et égal sur vos pieds. Déplacez les fesses supérieures vers le bas, loin de la taille, et rentrez votre coccyx. Appuyez sur vos talons et étirez l’arrière des cuisses jusqu’à vos fesses. Tenez-vous debout, les cuisses et l’abdomen tirés vers l’arrière, et tirez la taille et la poitrine vers le haut, loin des hanches. Ces actions combinées ramènent le sacrum, les hanches et le bas du dos dans une position correcte et allongent la région lombaire tout en conservant sa courbe naturelle. Tirer les fesses vers le bas tout en soulevant le torse vers le haut donne une posture naturelle et stable. Une fois assis, centrez-vous sur vos ischions. Déplacez doucement le bas-ventre vers l’intérieur et vers le haut. Soulevez la poitrine et les côtés de la taille, et voyez que la région lombaire est soulevée et écartée. Ces actions procurent un soulagement du bas du dos. Dans votre pratique des asanas, incluez des poses de tonification de l’abdomen. Des abdominaux tonifiés jouent un rôle essentiel dans la stabilisation du bas du dos. Avec une pratique alerte et vigilante, l’intégration et la sensibilité s’amélioreront et une posture correcte deviendra plus naturelle.

Dean Lerner est codirecteur du Center for Well Being à Lemont, en Pennsylvanie. Étudiant de longue date de BKS Iyengar, il a servi un mandat de quatre ans en tant que président de l’Association nationale Iyengar des États-Unis.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page