Yoga

Flow de Claire Missingham pour équilibrer vos chakras inférieurs

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote, a.btn, ao-button »} } »>

Vous cherchez à booster votre confiance ? Essayez ces 3 poses de la professeure de yoga Claire Missingham pour ouvrir vos hanches et garder les pieds sur terre.

Entrez dans cette pratique d’ouverture des hanches et de renforcement du tronc chaque fois que vous vous sentez déconnecté ou que vous avez perdu la connexion avec votre vrai moi. Les trois premiers chakras, ou inférieurs, les chakras racine, pelvien et nombril, sont liés à votre sentiment de stabilité, de force et de confiance. Ils sont essentiellement le siège de notre besoin primordial de nous enraciner, de notre créativité et de notre sensualité, ainsi que de notre volonté, explique Claire Missingham, professeur de vinyasa flow au Royaume-Uni. Lorsque vous pouvez trouver la stabilité dans les hanches et l’alignement dans le bassin, vous pouvez commencer à nettoyer le canal central pour le prana, à travers le sushumna nadi, permettant à l’énergie et à la force des deux chakras inférieurs de passer au noyau et de rallumer le étincelle qui vous permet d’être fidèle à vous-même.

1. Fente basse (variante)

Venez à une fente basse avec votre jambe droite en avant, le genou sur la cheville et le tibia arrière contre le mur derrière vous. Apportez vos mains à la cuisse de la jambe droite et redressez vos bras, en apportant un ascenseur à la poitrine. Raffermissez vos jambes, dirigez votre coccyx vers le bas, trouvez la stabilité dans votre bassin lorsque vous nivelez vos hanches, rapprochez énergiquement l’intérieur de vos cuisses et tirez vers la ligne médiane. Zippez le bas du ventre. À partir de là, déplacez-vous lentement et délibérément plus profondément dans le genou avant, en déplaçant le bassin vers l’avant sans perdre son intégrité. Gardez le coccyx vers le bas et évitez de renverser le ventre vers l’avant. Prenez cinq inspirations et expirations égales.

2. Fente basse avec backbend

Maintenez cette stabilité, cette force et cet équilibre dans le bas du corps lorsque vous inspirez et amenez vos bras le long de vos oreilles. Restez ici si l’étirement est assez intense. Ou pour approfondir, amenez le dos des mains ou des paumes contre le mur derrière vous, en faisant un effort pour garder les côtes inférieures tirées (c’est-à-dire ne les laissez pas sortir). Si vous avez envie d’un étirement encore plus profond, descendez vos mains et posez vos avant-bras sur le mur. Où que vous atterrissiez, prenez cinq respirations profondes. Lam, vam, bélier.

3. Grands écarts debout (variante)

Grand écart debout contre le mur : Faites passer cette stabilité à une position debout lorsque vous transférez le poids sur votre jambe avant et faites glisser la jambe arrière le long du mur. Vous devrez peut-être ajuster, en rapprochant ou en éloignant le pied avant du mur, en fonction de la flexibilité de vos ischio-jambiers. Le bout des doigts ou les paumes viennent se poser sur le sol devant ou à côté de vos pieds. Raffermissez vos jambes ici aussi, dirigez votre coccyx vers le haut et trouvez la stabilité dans votre bassin lorsque vous nivelez les hanches (c’est-à-dire ne laissez pas la hanche gauche monter plus haut que la droite) et faites pivoter l’intérieur des cuisses l’une vers l’autre. Gardez le ventre bas levé. Prenez cinq respirations ici avant d’expirer pour sortir de la pose et faire un virage debout vers l’avant (Uttanasana) puis la pose de la montagne (Tadasana).

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page