Nutrition

De délicieuses façons d’avoir un intestin sain

La promotion d’un microbiote intestinal sain – les bactéries qui vivent dans l’intestin – peut aider à prévenir le syndrome métabolique – une combinaison de facteurs de risque qui augmente le risque de maladie cardiaque, de diabète et d’accident vasculaire cérébral – suggère une nouvelle recherche publiée dans la revue Gastro-entérologie. Ce n’est pas la seule découverte qui a révélé que nos intestins sont le centre de la santé. Une autre étude suggère qu’un intestin sain peut déterminer si nous luttons ou non avec des kilos en trop.

Et donc la question est : comment pouvons-nous aider notre intestin à cultiver les bonnes bactéries qui favorisent la santé plutôt que les mauvaises bactéries qui peuvent aider la maladie à prospérer ? Lisez la suite pour découvrir 12 aliments qui aideront votre intestin à se défouler avec de bons insectes.

Artichauts

Ces légumes chardons ressemblant à des fleurs que l’on trouve dans votre rayon de fruits et légumes contiennent des nutriments non digestibles – c’est-à-dire des prébiotiques – qui aident à nourrir les bactéries dans votre ventre afin qu’elles puissent se développer. Profitez de ces bienfaits avec cette recette de purée d’artichauts.

Asperges

Tout comme l’artichaut, l’asperge a des propriétés prébiotiques. Heureusement, c’est facile à manger : mélangez avec un peu d’huile d’olive et faites-le griller ou rôtir dans un four à 400 degrés pendant 15 minutes.

Bananes

Cet aliment de base composé de smoothies et de repas post-entraînement peut aider à maintenir les bactéries de votre intestin en bonne santé, grâce à ses propriétés prébiotiques. Veillez simplement à ne pas en manger trop, car trop de potassium dans le corps peut causer des problèmes cardiaques. La prochaine fois que vous cherchez un smoothie post-entraînement, essayez ce smoothie Pina Colada.

Carottes

Les lapins ne sont pas les seules créatures qui devraient grignoter ces brillants bâtonnets de légumes colorés. Les carottes contiennent un composé appelé arabiogalactanes. Jamais entendu parler d’eux? Selon un article publié dans Examen de la médecine alternative. Juste un autre prébiotique fibreux naturel qui fait notre liste.

Ail

Cet exhausteur de goût apprécié des Italiens a déjà acquis une réputation assez stellaire en matière de défense immunitaire et ajoute maintenant un constructeur de bactéries à sa crédibilité en matière de santé. L’ail peut aider à combattre les mauvaises bactéries tout en permettant aux bonnes de proliférer, selon une étude publiée dans un numéro de Phytomédecine.

Jicama

Avez-vous déjà essayé ce légume-racine sucré? Sinon, voici une raison de le chercher : il est riche en inuline. L’inuline est un type de prébiotique fibreux connu pour favoriser la production de bactéries saines dans votre intestin. La façon la plus simple de la manger est de l’éplucher, de la couper et de la manger, mais cette recette de salade d’agrumes et de gingembre mettra en valeur la diversité de cette racine.

Kéfir et Yaourt

Les produits laitiers fermentés, tels que le yogourt et le kéfir, contiennent des oligosaccharides, qui sont un type de glucide qui nourrit les bactéries bénéfiques. Mais comment les oligosaccharides nourrissent-ils vos bactéries intestinales ? Nos punaises aident à fermenter ces glucides et à produire des acides gras à chaîne courte, du lactate et des gaz.

Les probiotiques bifidobactéries et les lactobacilles – tous deux généralement présents dans le kéfir et le yogourt – se développent grâce aux oligosaccharides. Il a été constaté que les personnes qui mangent du kéfir et du yaourt voient une croissance de ces bactéries bénéfiques se produire. Soit dit en passant, les options non laitières de ces aliments peuvent avoir le même effet.

Kombucha

On dit que cet ancien tonique nourrissant renforce le système immunitaire depuis des siècles, bien que la communauté scientifique ne soit pas encore convaincue par cette idée. Mais certains voient que ce thé fermenté pétillant est un excellent substitut au soda et bien meilleur pour vous aussi. Considéré comme un aliment cru, il enrobe vos intestins de bonnes bactéries. Avantage supplémentaire : le processus de fermentation crée des vitamines B connues pour améliorer les niveaux d’énergie.

Poireaux

Voici quelque chose que vous ne saviez probablement pas : le manganèse produit des enzymes digestives et de la vitamine A dans le corps. En consommant des aliments riches en manganèse, comme les poireaux, vous aidez votre corps à créer un environnement qui peut garder vos parois intestinales en bonne santé, ce qui est important car ces parois sont les gardiennes du reste de votre corps – sang, système immunitaire, etc. Nous ne voudrions pas que quelque chose de sinistre nous échappe. Ajoutez des poireaux à votre menu avec cette recette de côtelettes de porc poêlées aux pommes et aux poireaux.

Miso et tempeh

Considérez ces sources de protéines fermentées à base de soja, de blé ou d’orge comme des amis du ventre sain. Pourquoi? Ils contiennent des isoflavones (pensez aux vitamines) et ses propres bactéries bénéfiques, qui peuvent s’installer dans votre intestin. Un autre avantage : les isoflavones ont été trouvés pour arrêter la production de cellules cancéreuses et éventuellement de cellules graisseuses.

Un radis

Les lapins doivent savoir une bonne chose quand ils en goûtent une, car comme les carottes, les radis contiennent des arabiogalactanes – le prébiotique fibreux qui permet aux bonnes bactéries de prospérer. Pour votre prochaine soirée tacos, envisagez de préparer ces tacos au poisson pour donner à vos intestins leur propre type de repas savoureux.

Choucroute et Kimchi

Les deux sont du chou fermenté, mais le kimchi est épicé. Les deux peuvent fournir un pop prébiotique sérieux, mais seulement si vous évitez les variétés en conserve qui peuvent tuer les bactéries saines lors du processus de mise en conserve.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page