Yoga

Comment trouver un siège confortable

Il y a de fortes chances que vous ayez entendu l’instruction « Trouvez un siège confortable » dès la première minute de la plupart des cours de yoga auxquels vous assistez. Cependant, lorsque vous avez les hanches serrées, trouver un siège confortable, en particulier au début de la pratique, peut s’avérer presque impossible. Si l’on considère que l’objectif initial des postures de yoga est de préparer le corps à trouver la bonne position pour la méditation – une position solide au niveau du tronc et détendue au niveau des hanches -, commencer dans une position assise qui n’est ni stable ni confortable peut donner l’impression de mettre la charrue avant les bœufs. Lorsque la position assise est inconfortable, voire douloureuse, vous violez le principe de l’équilibre. ahimsa (non nuisible) dès le départ et créer une expérience négative dès le début de votre pratique. Voici quelques stratégies pour trouver une pose de départ vraiment confortable.

Soutenez-la

Vous devrez peut-être construire une tour avec des accessoires, mais le fait de trouver le bon alignement peut rendre votre position assise beaucoup plus confortable. Asseyez-vous sur un ou plusieurs traversins, ou sur une pile d’une ou plusieurs couvertures, jusqu’à ce que vos genoux soient plus bas que vos hanches. Utilisez des couvertures pour soutenir les cuisses lorsqu’elles se relâchent vers le bas. Demandez de l’aide à votre professeur. Le fait d’être bien calé peut faire toute la différence dans la sensation de la pose, et donc dans le ton que vous donnez à l’ensemble de la pratique.

Agenouillez-vous plutôt

En fonction de l’orientation structurelle de vos hanches et de la tension des muscles autour de la hanche, vous pouvez trouver qu’une position à genoux – en particulier une position soutenue – est beaucoup plus durable qu’une position assise les jambes croisées. Commencez par placer une couverture sous vos tibias et, si vos chevilles sont très serrées, laissez pendre le haut de vos pieds sur le bord de la couverture, afin de réduire l’angle au sommet de la cheville. Ajoutez une deuxième couverture, ou une troisième, entre les mollets et les ischio-jambiers, ou posez vos os sur un bloc tourné dans le sens de la largeur.

Choisissez une alternative

Dites à votre professeur que la position assise n’est pas confortable pour vous et cherchez ensemble une meilleure option. Si votre pratique commence par le pranayama, une posture du poisson soutenue par un petit traversin ou une couverture roulée sous la colonne vertébrale sera un bon choix. Si l’intention est de favoriser pratyahara (se tourner vers l’intérieur) au début du cours, la posture de l’enfant convient parfaitement. Si vous êtes clair sur l’intention et la direction des premières minutes de pratique, vous serez en mesure de trouver une position de départ qui fonctionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page