Yoga

Ces 4 postures de yoga restauratrices vont complètement réinitialiser votre humeur

Je ne sais pas pour vous, mais je suis devenu plus irritable ces derniers temps. Ai-je des outils pour faire face à la vie pandémique? Oui. Ai-je la conscience de savoir quand je suis en train de sombrer dans un abîme d’anxiété, de tristesse et de colère ? Oui. Cela signifie-t-il que je vais immédiatement à mon endroit heureux quand j’en ai besoin ? Non.

La réalité est que la vie est pleine de moments difficiles. Même si vous avez les outils pour traverser les moments difficiles, ils deviennent parfois ternes et doivent être affûtés.

J’avais l’habitude de penser qu’un cours puissant et en sueur suffisait à me réinitialiser. Plus récemment, j’ai compris que j’échappais à mon humeur, sans la changer. Je canaliserais toute ma colère dans ma pratique, je deviendrais dégoulinant d’effort et je me dirigerais vers la douche, ce qui ressemblerait à un baptême dont je renaissais ! Je montais alors dans ma voiture et je me heurtais à la circulation ou j’essayais de m’endormir et j’étais toujours distrait par tout ce qui m’avait frustré avant mon entraînement. Pourquoi? Même si j’avais pris de l’espace par rapport à la situation, je ne la traitais pas ou ne l’abordais pas différemment.

Finalement, j’ai trouvé un vrai moyen de me réinitialiser grâce au yoga réparateur.

En yoga, on parle souvent de la distinction entre l’énergie yang (qui consiste davantage à faire et à forcer les choses) et l’énergie yin (qui provient davantage d’un lieu d’abandon). Je dis toujours : « Il n’y a pas de quantité de yang pour compenser le yang. Seul le yin peut faire cela. Ici, nous parlons de yin avec un y minuscule. Pas comme dans le style du Yin Yoga, bien que cela puisse être propice à nous emmener dans un lieu d’acceptation tranquille.

Que nous en soyons conscients ou non, nous aspirons tous à des pratiques asanas plus calmes pour compenser la cacophonie de nos vies occupées et parfois chaotiques. En cultivant l’énergie opposée, nous sommes capables de changer légitimement nos perspectives, nos humeurs et nos vies. Une mauvaise humeur se produit parfois parce que quelqu’un vous a interrompu dans la circulation ou a sauté devant vous dans la file d’attente à l’aéroport. Mais cela peut aussi être dû au fait que vous avez reçu des nouvelles dévastatrices sur un être cher ou que vous avez vécu avec empathie des événements mondiaux traumatisants. (Et si c’est le cas, puis-je recommander ma pratique de Yin Yoga lorsque vous vous sentez outré ?)

Nous ne pouvons pas toujours transpirer quelque chose ou laisser tomber. Mais nous pouvons créer un espace où nous pouvons le laisser un moment. Le yoga restaurateur nous donne l’occasion de créer tellement de confort et de repos qu’il devient possible de permettre à l’aisance et au calme de surgir, que ce soit à côté des sentiments concernant les difficultés de la vie ou peut-être en les remplaçant entièrement.

4 postures de yoga réparatrices pour vous aider à vous réinitialiser

Le yoga restauratif est une pratique d’autorégulation si importante. Chaque fois que vous avez besoin d’une réinitialisation complète de votre humeur, laissez ces postures vous aider à aborder le reste de votre journée de manière totalement différente.

Ce dont tu auras besoin: 3 couvertures (ou serviettes de bain); 1 traversin (ou un oreiller). Vous pourriez également avoir besoin de blocs et d’une sangle (ou d’une ceinture).

Mountainbrook

Nous allons construire cette pose de la tête vers le bas. Vous aurez besoin de 3 couvertures. Pliez une couverture en deux, puis pliez-la à nouveau en deux dans l’autre sens pour former un rectangle. Placez-le à l’arrière du tapis et enroulez le long bord le plus proche de vous pour créer un soutien doux pour votre cou. Prenez une autre couverture et pliez-la en deux deux fois pour créer un autre rectangle et placez-la au milieu du tapis pour soutenir votre cage thoracique. Asseyez-vous face à vos couvertures et placez un traversin (ou quelques oreillers) sous vos genoux. Vous devrez peut-être placer des blocs sous vos cuisses pour vous sentir pleinement soutenu par le traversin. Roulez ensuite la dernière couverture pour vous soutenir sous vos chevilles. Allongez-vous en ajustant les couvertures et le traversin pour remplir tous les espaces négatifs (espaces non soutenus) le long de votre dos. Amenez le bout de la couverture qui était sous votre tête et votre cou pour couvrir vos yeux et vos oreilles. Restez au moins 10 minutes, puis roulez du côté de votre choix et prenez le temps de vous asseoir.

Étirement latéral

Gardez la couverture qui était sous vos épaules en place pour soutenir votre corps latéral. Créez un oreiller pour votre tête en pliant la couverture sous votre cou en un petit carré ou vous pouvez utiliser un oreiller solide. Vous voulez que votre cou soit aligné avec le reste de votre colonne vertébrale. Roulez sur le côté de votre choix et atteignez votre bras inférieur (celui qui se trouve entre l’oreiller et la couverture latérale de soutien du corps) directement à partir de votre épaule. Vous pouvez reposer votre bras supérieur le long de votre corps ou, pour un étirement plus important de l’épaule, l’atteindre le long de votre oreille et poser votre main sur le tapis ou le bloc. (Tournez le bloc à la hauteur qui vous semble relaxante pour vos épaules.) Reposez-vous ici pendant 10 minutes. Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter une couverture entre vos tibias. Déplacez-vous à quatre pattes pour changer de côté.

Criquet pris en charge

Roulez une couverture et placez-la à l’arrière du tapis pour soutenir vos chevilles. Venez vous allonger face contre terre avec le dessus de vos pieds sur le rouleau de couverture. Apportez un bloc de hauteur moyenne sous les os de votre bras pour soutenir votre épaule. Faites pivoter vos bras de manière à ce que vos paumes soient face au plafond. Si cela vous convient, amenez l’espace entre vos sourcils sur le tapis. Sinon, placez une couverture sous votre front. Si vous avez une sensibilité au bas du dos, roulez une autre couverture et glissez-la sous vos hanches pour vous soutenir. Reposez-vous dans cette posture couchée pendant au moins 10 minutes. Pour sortir, pressez-vous entre les mains et les genoux et revenez dans la pose de l’enfant.

Jambes contre le mur

Placez une couverture sur le sol pour amortir tout votre dos. Asseyez-vous avec une de vos hanches le long du mur et balancez vos jambes contre le mur. Si vous avez du mal à détendre vos jambes, vous pouvez utiliser une sangle (ou une ceinture) entre vos genoux et vos tibias pour maintenir vos jambes en place. Vous pouvez placer le bord roulé d’une couverture sous votre cou, comme vous l’avez fait plus tôt dans votre pratique, et amener le reste de la couverture sur vos yeux. Laissez vos bras se détendre là où c’est confortable pour vous. N’oubliez pas que le but est de vous détendre, alors laissez le mur et le sol vous soutenir. Reposez-vous dans cette pose pendant au moins 15 minutes. Pour sortir, amenez lentement la plante de vos pieds contre le mur, puis roulez sur le côté et avancez assis.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page