Bien-être

Accordez-vous à votre respiration pendant la méditation pour trouver la paix intérieure

Tendu? Dispersé? Vous avez du mal à trouver l’équilibre ? Eh bien, nous n’avons pas à énumérer les façons dont nous luttons tous pour faire face à une année sans précédent. Si vous recherchez la joie et la paix au milieu des défis, rejoignez Richard Miller, psychologue, thérapeute de yoga et fondateur de l’institut iRest, pour un programme de quatre semaines qui vous aidera à transformer les troubles émotionnels en une résilience durable et un sentiment de bien-être incassable. -étant. Apprenez-en plus et inscrivez-vous dès aujourd’hui.

Votre respiration est l’une de vos ressources de guérison les plus puissantes. Par exemple, une respiration profonde, lente et rythmée de tout le corps peut réduire l’anxiété, la peur, la douleur et l’anxiété ; activer votre système immunitaire; augmenter votre capacité de concentration; et libèrent des hormones de guérison et de « bien-être », telles que la sérotonine et l’ocytocine. Deep le fait en activant votre système nerveux parasympathique et une réponse repos-renouvellement-guérison, vous aidant finalement à vous sentir détendu, en contrôle de votre expérience et connecté avec vous-même et le monde.

Votre respiration est l’une de vos ressources de guérison les plus puissantes. Par exemple, une respiration profonde, lente et rythmée de tout le corps peut réduire l’anxiété, la peur, la douleur et la dépression ; activer votre système immunitaire; augmenter votre capacité de concentration; et libèrent des hormones de guérison et de « bien-être », telles que la sérotonine et l’ocytocine. La respiration profonde le fait en activant votre système nerveux parasympathique et une réponse repos-renouvellement-guérison, vous aidant finalement à vous sentir détendu, en contrôle de votre expérience et connecté avec vous-même et le monde.

La pratique de la « respiration », une technique de méditation qui vous apprend à observer, expérimenter et réguler vos schémas respiratoires, offre un moyen d’accéder aux bienfaits de la respiration profonde et rythmée à tout moment. En suivant et en observant attentivement votre respiration, vous développez une relation avec elle et commencez à la considérer comme un flux instantané de sensations, d’énergie et de rétroaction. Se concentrer ainsi sur la respiration aide à désactiver le réseau par défaut de votre cerveau, qui vous permet de vous situer dans l’espace et dans le temps. La désactivation de ce réseau vous permet de libérer la pensée obsessionnelle ; il active également votre système nerveux parasympathique, encourageant votre esprit et votre corps à se détendre.

Une fois que vous avez pris conscience de vos habitudes respiratoires, vous pouvez commencer à apporter des changements qui vous aideront à rester équilibré. Par exemple, pratiquer des expirations plus longues que vos inhalations aide votre système nerveux à maintenir un équilibre sain entre votre réponse sympathique – un schéma combat-fuite-gel face au stress – et la réponse parasympathique apaisante. Ceci, à son tour, vous aide à vous sentir équilibré et à l’aise tout au long de votre journée. il améliore également votre capacité à détecter et à répondre aux informations critiques que votre corps vous envoie constamment. L’écoute de votre respiration peut vous aider à reconnaître des sensations subtiles d’irritation, de fatigue, etc. ou prendre des mesures pour réduire votre stress.

Pratiquer la respiration

Introduisez la détection de la respiration pendant les premières minutes de votre pratique quotidienne de méditation. Commencez par la pratique 1, ci-dessous ; Au fur et à mesure que vous vous sentez plus calme et plus à l’aise, passez aux deuxième et troisième pratiques plus avancées. Ensuite, intégrez la détection de la respiration dans votre vie quotidienne en vous rappelant de vous adapter à vos habitudes respiratoires tout au long de la journée. Si vous le souhaitez, réglez votre montre ou votre téléphone pour qu’il émette un bip à intervalles réguliers, par exemple toutes les heures, pour vous rappeler d’arrêter tout ce que vous faites et de vérifier que votre expiration est douce, régulière et légèrement plus longue que votre inspiration.

Pratique 1 : Observez vos inspirations et vos expirations

Au cours de la pratique suivante, notez le flux naturel de vos inspirations et expirations, et les sensations de bien-être qui en découlent naturellement. Plutôt que de penser à votre respiration, concentrez-vous pleinement sur la sensation de chaque respiration.
Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable. Les yeux ouverts ou fermés, scannez votre corps et notez toute tension inutile. Attirez l’attention sur la sensation de votre respiration. Sans réfléchir, notez et ressentez simplement la sensation de chaque inspiration et expiration. Pendant l’inspiration, notez que votre ventre se dilate doucement; pendant l’expiration, sentez-le se relâcher doucement. Sentez-vous vous installer, vous détendre et lâcher prise à chaque respiration. Lorsque votre esprit s’égare, ramenez-le doucement et sans jugement pour noter et ressentir l’expansion et la libération de votre ventre, motivées par la respiration.

Accueillez et nourrissez les sentiments de bien-être, d’aisance, de paix et d’enracinement qui surgissent naturellement à chaque respiration. Restez ici aussi longtemps que vous vous sentez à l’aise, en étant à l’aise à chaque respiration.

Lorsque vous êtes prêt, laissez vos yeux s’ouvrir et se fermer plusieurs fois pendant que vous revenez à un état d’esprit et de corps bien éveillé.

Pratique 2 : Observer les flux de sensations et d’énergie

Le stress peut vous empêcher de ressentir le flux naturel de la force vitale dans votre corps qui favorise la santé, l’harmonie et le bien-être. Cependant, les pratiques méditatives de la respiration peuvent vous aider à rester connecté. Réservez 10 minutes au début de votre méditation quotidienne pour la pratique suivante, qui vous aidera à ressentir votre respiration comme un flux de sensations et d’énergie.

Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable. Les yeux ouverts ou fermés, scannez votre corps et notez toute tension inutile. Portez votre attention sur votre respiration. Pendant l’inspiration et l’expiration, notez que votre ventre se dilate et se relâche doucement. Sentez-vous vous installer, vous détendre et lâcher prise à chaque respiration.

À chaque respiration, notez un courant circulant de sensations et d’énergie circulant dans tout votre corps : À chaque inspiration, les sensations et l’énergie circulent sur le devant de votre corps, de la tête aux pieds. À chaque expiration, la sensation et l’énergie remontent à l’arrière de votre corps, des pieds à la tête.

Alors que la sensation et l’énergie continuent de circuler, permettez à chaque cellule de votre corps d’accueillir des sensations d’aisance et de bien-être.

Lorsque vous êtes prêt, laissez vos yeux s’ouvrir et se fermer plusieurs fois pendant que vous revenez à un état d’esprit et de corps bien éveillé.

Pratique 3 : Comptez vos respirations

Vous pouvez également pratiquer la détection de la respiration en comptant vos respirations, une pratique utile pour développer une attention et une concentration ciblées. Pour réussir quoi que ce soit, que ce soit la méditation, une tâche liée au travail, une bonne nuit de sommeil ou le développement d’un sentiment de bien-être, vous devez maintenir une concentration sur un seul point pendant la durée nécessaire pour atteindre votre objectif. Le comptage des respirations aide à renforcer cette capacité aussi longtemps qu’une tâche nécessite toute votre attention.

En comptant les respirations, vous vous retrouverez distrait par des pensées aléatoires. Lorsque cela se produit, recentrez-vous doucement et sans porter de jugement et recommencez à compter. Chaque fois que vous vous recentrez, vous renforcez votre capacité à ne pas être distrait pendant le comptage des respirations, ainsi que dans votre vie quotidienne. Au début, le comptage de la respiration peut sembler difficile, comme essayer simultanément de se frotter le ventre et de se tapoter la tête. Je vous encourage à continuer patiemment à pratiquer; avec le temps, vous découvrirez les avantages physiques, mentaux et spirituels qui découlent de cette pratique simple mais puissante.

Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable. Les yeux ouverts ou fermés, scannez votre corps et notez toute tension inutile. Portez votre attention sur votre respiration tout en notant le flux naturel des sensations. Laissez votre ventre se gonfler à mesure que l’air entre et se relâcher à mesure que l’air s’écoule. Pendant que vous respirez, comptez chaque respiration de 1 à 11 comme suit : Inhalation, ventre en expansion 1 ; expiration, ventre relâché 1. Inhalation, ventre en expansion 2 ; expirez, relâchez le ventre 2. Et ainsi de suite.

Lorsque vous reconnaissez que vous avez été distrait, ramenez doucement et sans jugement votre attention sur votre respiration, en recommençant à compter à 1. Continuez à compter tout en notant la tension dans tout votre corps.

Lorsque vous êtes prêt, laissez vos yeux s’ouvrir et se fermer plusieurs fois, revenant à un état d’esprit et de corps bien éveillé.

Avance

Comment se sentent votre corps et votre esprit à la fin de la respiration ? Je pense que vous serez étonné de voir comment seulement quelques minutes de détection de la respiration peuvent vous permettre de vous sentir ancré et rafraîchi, et capable de réagir à chaque instant, quelle que soit votre situation. Pouvez-vous imaginer comment vous pourriez utiliser ces pratiques à la volée, au cours de votre vie quotidienne ? Ayez l’intention de pratiquer la détection de la respiration chaque fois que vous ressentez le besoin de vous détendre, de vous reposer et de vous ressourcer. En vous engageant dans ces pratiques méditatives, vous posez les bases qui vous permettront de vous épanouir. Sachez que lorsque vous pratiquez la respiration, il est naturel de rencontrer les émotions présentes dans votre corps. Connectez-vous au numéro de novembre, dans lequel je me concentrerai sur la façon de répondre à ces émotions par des actions qui vous permettent de vous sentir en harmonie, à la fois avec vous-même et avec le monde qui vous entoure.

LES 10 ÉTAPES DE RICHARD MILLER POUR CONSTRUIRE UNE PRATIQUE DE MÉDITATION DURABLE

1. Définir une intention
2. Alignez-vous avec la force de vie universelle
3. Puisez dans un sentiment de bien-être immuable
4. Écoutez votre corps
5. Écoutez votre respiration
6. Accueillez les sentiments et les émotions
7. Accueillez les pensées et les croyances
8. Trouvez la joie
9. Adoptez la méditation comme mode de vie

Vous recherchez plus de soutien émotionnel et des pratiques qui vous guident vers l’équilibre et la paix ? Commencez le programme de quatre semaines de Richard dès aujourd’hui !

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page