Yoga

Transitions délicates

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote, a.btn, ao-button »} } »>

Les transitions peuvent être délicates. Bien pratiqués, ils peuvent nous donner un bref moment hors du temps, une chance de réinitialiser et de réutiliser notre énergie vers une nouvelle tâche. Pratiquées sans en être conscientes, elles sont l’occasion de commettre des erreurs. Cela est vrai aussi bien dans les courses que dans la pratique du yoga. En triathlon, par exemple, les transitions sont une occasion de « temps libre », pour passer rapidement et de manière ciblée de la natation au vélo ou du vélo à la course. Dans les courses en piscine, les virages au mur sont l’occasion de modifier brièvement l’utilisation des muscles et de rétablir l’élan de la glisse avec une forte poussée sur le mur. Dans une course de relais, les transitions de transfert peuvent être un moment de changement rapide ou un lâcher de témoin désastreux. Dans une pratique de yoga, les transitions peuvent nous aider à développer un transfert efficace de la charge de travail entre les groupes musculaires, ou elles peuvent ouvrir la porte à des blessures lorsqu’elles sont effectuées sans réfléchir.

Conformément à la transition de pose Arbre/Aigle que nous avons examinée précédemment, voici un autre flux de pose d’équilibre : la pose du Seigneur de la Danse (Natarajasana) jusqu’au Guerrier III (Virabhadrasana III). Pratiquez-le avec soin et vous exploiterez la force du bas des jambes, des hanches et du tronc pour faire évoluer cette pose avec grâce.

Natarajasana

En équilibre sur votre pied gauche, soulevez la jambe droite vers le haut et vers l’arrière pendant que vous atteignez votre main droite pour la saisir. Si vous êtes tendu au niveau des quadriceps et/ou de la poitrine, tenez le pied extérieur ; tenez l’intérieur du pied si vous êtes plus lâche. Pour éviter une compression dans le bas du dos, soulevez activement votre pubis vers votre nombril et, en même temps, appuyez votre coccyx vers le sol. Restez quelques respirations pour que la cuisse s’étire. Penchez-vous vers l’avant à partir de la hanche gauche, en maintenant votre bassin au niveau pendant que vous respirez. Maintenez votre équilibre en appuyant activement votre pied droit dans votre main droite tout en tendant la main gauche vers le haut.

Guerrier III

Avant de faire cette transition, visualisez-la. Imaginez-vous étirer votre jambe droite derrière vous, engager votre tronc dans la longue ligne de Mountain Pose et écarter vos bras par les hanches, sur le côté ou au-dessus de votre tête. Ensuite, relâchez lentement votre pied droit et reprenez la forme. Restez pendant cinq respirations ou plus.

Retour à Danseur ?

Au fur et à mesure que vous vous familiariserez avec le passage de Dancer à Warrior III, vous pourrez essayer de revenir à Dancer. Poussez sur votre jambe gauche tout en atteignant lentement votre main droite pour votre pied droit, en gardant les épaules et les hanches carrées vers l’avant et en ouvrant la poitrine. Déplacez-vous avec intention et efficacité. Si vous allez trop vite, vos ischio-jambiers droits pourraient avoir des crampes. Abordez ce changement avec un sens de l’humour : c’est l’occasion d’essayer d’utiliser uniquement l’énergie dont vous avez besoin pour effectuer un changement et d’aborder votre pratique du yoga comme cela : la pratique.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page