Yoga

Pose de défi : Sauterelle

Kathryn Budig explique comment aborder la chose la plus proche du yoga du mouvement de breakdance, l’équilibre des bras Grasshopper.

Je n’arrive pas à croire que je vais dire ça, mais voilà : j’ai la fièvre Bieber.

Ouais, j’ai été mordu par le virus de Justin Bieber lorsqu’un de mes meilleurs amis m’a forcé à « Somebody to Love », la vidéo que Bieber a faite avec Usher. Maintenant, je n’arrive pas à sortir la chanson de ma tête et je me retrouve à marcher, secouant la tête avec un sourire aléatoire sur le visage. C’est du pur sucre pop, mais c’est une chanson tellement réconfortante, sans oublier qu’elle contient des mouvements de break-dance assez étonnants.

Les gens me disent souvent que je serais un bon break-dancer grâce aux asanas que je pratique régulièrement. L’une des meilleures poses qui me viennent à l’esprit est celle que nous appelons Grasshopper chez YogaWorks. Il y a beaucoup de débats sur le nom correct de cette pose, qui est essentiellement un pigeon volant à révolution, mais il ressemble vraiment à une sauterelle. Lorsqu’on la voit pour la première fois, la pose est complètement déroutante. Les membres semblent dépasser aux mauvais endroits. Cependant, une fois décomposé étape par étape, tout s’emboîte parfaitement. Comme un puzzle de Justin Bieber.

OK, je plaisante. Sérieusement, cependant, cette pose fera pâlir d’envie n’importe quel breakdancer. Et si vous parvenez à prendre cette pose et à chanter « Somebody to Love » en même temps, je serai vraiment fier et impressionné.

Première étape : asseyez-vous avec une touche d’originalité !

C’est un excellent exemple de la façon dont les postures les plus difficiles partent de la racine la plus simple. Asseyez-vous avec vos jambes tendues devant vous. Croisez la cheville gauche sur le genou droit, en gardant le pied gauche fléchi (il pendra légèrement du côté de la jambe droite). Placez les deux mains derrière vous pour aider à sortir du bas du dos et dans le haut de la poitrine. Pliez le genou droit, en rapprochant la hanche en rotation externe de la poitrine. Vous remarquerez qu’il est facile de s’effondrer dans le bas du dos en faisant cela, alors continuez à pousser dans les mains pour garder la poitrine flottante. Continuez à plier le genou droit jusqu’à ce que vous atteigniez un endroit où vous pouvez garder la poitrine droite et ressentir une agréable sensation dans votre hanche gauche. Soulevez le bras gauche en l’air et commencez à vous tourner vers le côté droit. En fonction de la capacité de votre corps à se tordre, vous pouvez simplement placer l’avant-bras gauche sur la plante du pied gauche qui repose sur le genou droit. Si vous parvenez à effectuer une torsion plus profonde, commencez à travailler au-dessus du coude et, avec le temps, jusqu’à l’aisselle, jusqu’à la plante du pied. Inspirez, soulevez votre cœur. Expirez, poussez le muscle triceps gauche dans le pied pour faciliter la torsion. Enracinez la main droite vers le bas pour continuer à soulever la colonne vertébrale. Prenez 8 respirations solides ici, puis changez de côté. Continuez à travailler cette variation pour ouvrir vos hanches et expérimenter une grande et profonde torsion. C’EST la pose, juste assis sur vos petits pains !

Deuxième étape : pimentez votre pose de chaise

Nous avons tous pratiqué la pose de la chaise tournante des centaines de fois, mais il est maintenant temps de l’intensifier et d’y ajouter une ouverture de hanche ! Commencez à vous tenir debout, les pieds joints et les mains sur les hanches. Soulevez votre pied gauche pendant que vous faites pivoter extérieurement la hanche gauche pour l’ouvrir. Placez le pied, au niveau de la cheville, sur votre jambe droite, juste au-dessus du genou. Gardez le pied fléchi et dépassant légèrement de la cuisse droite. Trouvez un point de vue pour équilibrer et pliez la jambe droite, en ramenant le poids sur votre talon droit. Rapprochez vos paumes devant votre cœur et regardez le sol à gauche. Tournez lentement vers la droite à partir de vos côtes supérieures, en atteignant votre coude gauche jusqu’à la plante de votre pied gauche (utilisez l’avant-bras si le coude est trop intense). Poussez le coude dans le pied tout en appuyant les paumes l’une contre l’autre pour approfondir le tour de la poitrine. Gardez la hanche gauche raffermie pendant que le genou droit descend plus bas. Avec le temps, si vous parvenez à rapprocher l’aisselle de la plante du pied, laissez tomber la main gauche vers l’extérieur du pied droit et étendez le bras droit vers le haut dans les airs. Prenez 5 à 8 respirations ici et faites de votre mieux pour quitter la pose avec équilibre et grâce.

Troisième étape : soyez furtif comme une sauterelle

Répétez la deuxième étape en travaillant aussi profondément que possible dans la torsion. La meilleure façon de savoir si vous êtes prêt à essayer l’équilibre des bras est de savoir que la plante du pied doit dépasser votre coude ; sinon, vous n’aurez pas d’étagère pour votre pied lorsque vous prendrez la pose. Si vous n’y êtes pas encore, continuez à suivre les étapes un et deux jusqu’à ce que le corps s’ouvre. Croyez-moi, cela arrivera, soyez patient.
Si vous placez le pied au-dessus du coude, continuez à partir d’ici. Regardez vers le côté droit. Continuez à vous enfoncer plus profondément dans votre jambe droite jusqu’à ce que vous soyez suffisamment près pour placer vos mains, à la largeur des épaules, sur le sol du côté droit. Vous devrez peut-être réajuster le pied gauche, mais gardez la semelle au-dessus du coude.

Regardez au-delà du bout de vos doigts et commencez à vous pencher dans les bras de Chaturanga. La clé est de créer une étagère sur laquelle se tenir debout, ce qui signifie que vous devez vous pencher à un angle complet de 90 degrés. (Imaginez qu’il y ait quelque chose de délicieux par terre que vous voudriez croquer.)

Lorsque vous atteignez l’angle complet, gardez les coudes serrés et placez-vous bien sur l’arrière de votre bras gauche. Continuez à regarder vers l’avant et serrez votre pied droit dans vos fesses. Cela peut être un endroit idéal pour séjourner, ou vous pouvez étendre la jambe droite. N’essayez pas de le déplacer, il vous suffit de le redresser à partir de la rotule.

Au début, vous pouvez poser la partie extérieure de votre cuisse droite sur votre bras gauche, mais avec le temps, à mesure que vous gagnez en force, la pose complète nécessite une jambe arrière droite planant juste derrière le coude. Travaillez d’abord toutes les variantes, et vous y arriverez avec le temps !

VOULOIR PLUS? ESSAYERTRÉMIE BÉBÉ

À PROPOS DE KATHRN BUDIG

Kathryn Budig est professeur de yoga jet-set qui enseigne en ligne sur Yogaglo. Elle est experte en yoga pour le magazine Women’s Health, Yogi-Foodie pour MindBodyGreen, créatrice du DVD Aim True Yoga de Gaiam, co-fondatrice de Poses for Paws et auteur du Big Book of Yoga de Rodale. Suivez-la sur TwitterFacebook, Instagram ou sur son site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page