Yoga

Pose de défi : Boussole (Parivrtta Surya Yantrasana)

Parivrtta Surya Yantrasana est souvent appelée Compass ou Sundial Pose. J’aime l’image de transformer mon corps en un outil d’orientation, en particulier celui utilisé lorsque vous êtes perdu et que vous avez besoin de retrouver le chemin du retour. Si j’ai appris quelque chose de mes années de pratique du yoga, c’est que j’ai déjà mon propre système de navigation intégré. Mon corps et mon esprit savent exactement où je vais. Et quand je me retrouve « perdu », j’essaie de me rappeler que lorsque je trébuche dans les bois sans savoir quel chemin est quel chemin, il me faudra juste un certain temps avant que le chemin de sortie ne s’éclaire et que je retrouve le chemin du retour.

C’est un sentiment similaire à la pratique de postures de yoga avancées : parfois elles semblent si tirées par les cheveux que vous ne savez même pas par où commencer. C’est comme être perdu dans une mer de membres placés au hasard sans un kit « comment assembler ». Lorsque vous arrivez dans cet endroit lointain, pas de panique ! Nous y avons tous été. N’oubliez pas que ce sentiment n’est pas permanent. En fait, il y a peut-être quelque chose de plutôt utile à apprendre dans ces endroits ombragés avant de revenir au soleil. Utilisez cette posture pour vous entraîner à trouver un sentiment d’appartenance même lorsque vous en êtes loin, du confort lorsque tout vous est étranger et une lumière qui vous guide même dans les endroits les plus sombres.

Première étape : accrocher un orteil

Placez-vous à environ une jambe plus un peu de monnaie loin d’un mur. Pliez votre genou droit et placez la plante du pied sur le mur jusqu’à ce que la jambe puisse se redresser. Faites une rotation depuis le plus profond de la cavité de la hanche, en faisant avancer le talon et les orteils en arrière pour ouvrir la jambe. Tirez la hanche droite vers le bas pour égaliser la taille. Stabilisez votre position en gardant votre main gauche sur votre hanche gauche. Accrochez votre gros orteil droit avec votre index droit, votre majeur et votre pouce. Adoucissez la base du cou et faites glisser les pointes des omoplates vers le bas. Prenez 8 respirations complètes. Pliez le genou et donnez-vous un petit coup de pied pour sortir du mur ou entrer directement dans la deuxième étape.

Deuxième étape : vous avez laissé tomber vos clés

Continuez à partir de la première étape en relâchant le gros orteil mais en gardant la même position dans les jambes. Penchez légèrement le torse vers l’avant, en atteignant le bras droit vers le bas et vers l’intérieur de la cuisse droite. Étendez l’énergie à travers le bras comme si vous aviez laissé tomber vos clés et qu’elles étaient juste hors de portée. Atteignez le bras gauche vers le haut, faites pivoter la paume vers l’intérieur et étendez le bras vers le pied droit. Si vous pouvez atteindre le pied, saisissez le bord du petit doigt et utilisez cet effet de levier pour ouvrir la poitrine. Élargissez la clavicule et gardez le regard baissé pour protéger le cou. Prenez 8 respirations. Relâchez le pied supérieur, micro-pliez le genou supérieur et donnez un léger coup de pied pour vous éloigner du mur. Changez de côté.

Troisième étape : remontez votre horloge

Prenez une ceinture et asseyez-vous. Pliez le genou gauche en tirant le talon vers l’aine. Pliez le genou droit et faites pivoter la hanche vers l’extérieur. Placez votre tibia droit en prenant le creux du coude droit autour du genou droit et le creux du coude gauche dans la plante du pied droit. Travaillez le tibia aussi parallèlement que possible au sol, en amenant le pied vers l’épaule gauche pour aider à ouvrir la hanche. Restez ici pour ouvrir davantage le bassin ou commencez le crochet de la jambe derrière l’épaule. En saisissant la plante du pied droit avec les deux mains, poussez doucement le genou droit sur le côté, puis, avec un coup de pouce sous le mollet, soulevez la jambe plus haut que l’épaule. Continuez ce processus en poussant la hanche vers l’extérieur puis vers le haut jusqu’à ce que vous ne puissiez plus aller plus loin. Créez une boucle de la taille d’un pied dans la ceinture et placez-la sur le dessus du pied droit, puis tenez la sangle avec votre main gauche. Placez le bout des doigts droits sur le sol suffisamment loin des hanches pour que le bras puisse être droit. Serrez l’intérieur de la cuisse droite contre la ligne médiane pour éviter de glisser lorsque vous commencez simultanément à redresser la jambe droite. Donnez-vous autant de jeu que nécessaire dans la sangle pour que l’épaule reste dans son logement. Ouvrez la poitrine et prenez quelques respirations profondes.

Quatrième étape : il est temps de briller !

Répétez le travail de la troisième étape mais perdez la sangle. Une fois que vous avez réussi à serrer la jambe droite aussi loin qu’elle peut remonter confortablement sur l’épaule, placez le bout des doigts droits sur le sol, en les rampant vers la droite pour qu’il y ait une légère inclinaison du tronc du corps et le bras droit est droit. Atteignez le bras gauche vers le haut, en tournant vers l’extérieur avec un coude plié pour saisir le bord rose du pied droit. Utilisez une partie de la force du bras pour tirer la jambe droite vers la droite, en faisant passer la tête à travers la porte du bras afin de pouvoir faire tourner le cou et regarder au-delà du biceps gauche. Ouvrez la cage thoracique et adoucissez la base du cou. Sourire! Briller! N’oubliez pas de respirer ! Maintenant, répétez de l’autre côté…

Kathryn Budig est professeur de yoga, écrivaine, philanthrope, blogueuse du Huffington Post, Elephant Journal, MindBodyGreen + Bromance Bien-être, gourmande et amoureuse de son chien. Suivez-la sur Twitter et Facebook ou sur son site Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page