Yoga

Michael Lee, pionnier de la thérapie par le yoga, partage son système Phoenix Rising

Avant 1984, si quelqu’un m’avait dit que quelques minutes dans Extended Triangle Pose changeraient le cours de toute ma vie, je me serais peut-être moqué d’eux.. Mais c’est exactement ce qui s’est passé.

Pendant la pratique un jour, mon ami professeur de yoga Don Stapleton me guidait dans la pose quand j’ai commencé à ressentir des sensations chaudes et des émotions fortes. Mon esprit revint à un souvenir enfoui depuis longtemps d’avoir été battu dans la cour d’école par un groupe de garçons plus âgés. Alors que je voulais me retirer de l’intensité de la vision, le soutien de mon ami m’a aidé à rester présent avec elle.

Par la suite, grâce à la journalisation, j’ai réalisé que depuis cet incident, je continuais d’être intimidé par – et d’éviter – des personnes que je jugeais plus puissantes que moi d’une manière ou d’une autre, par exemple en autorité ou en taille. Cela a fini par limiter ma propre croissance; Je n’atteignais pas mon potentiel. Une fois que j’ai eu cette épiphanie, quelque chose a changé en moi et j’ai commencé à me connecter avec des leaders et des innovateurs d’une manière que je n’avais pas pu faire auparavant. Je suis devenu plus fort, plus conscient et plus efficace dans mes interactions avec les autres.

J’ai créé Phoenix Rising Yoga Therapy (PRYT) un an plus tard pour partager ce que j’avais appris en combinant le yoga avec une enquête personnelle approfondie. Après tout, cette combinaison avait contribué à transformer mon monde, plus que le yoga ou la thérapie seuls ne l’avaient jamais fait.

PRYT combine respiration, poses douces, méditation et auto-enquête guidée, conçu pour aider les praticiens à embrasser en toute sécurité leurs limites physiques afin d’acquérir des connaissances mentales et émotionnelles sur eux-mêmes. Elle ne remplace pas la psychothérapie (thérapie par la parole), mais fournit plutôt une voie somatique vers une compréhension plus profonde de soi.

Grâce à la rétro-ingénierie de mon expérience, à l’expérimentation consciente et à l’utilisation de mes compétences en enseignement du yoga, j’ai trouvé des moyens simples d’utiliser les poses et la respiration pour préparer le corps et l’esprit à une conscience plus profonde. PRYT aide mes élèves à mieux comprendre comment leurs pensées, leurs idées, leurs croyances et leurs habitudes influencent profondément leur vie.

Méthodologie

Une session PRYT comporte six phases et s’appuie sur les huit branches du yoga. Il intègre également les principes bouddhistes, la psychologie, les neurosciences et la recherche sur les traumatismes et souligne l’importance de laisser l’expérience du praticien déterminer ce qui lui convient. PRYT utilise trois points d’ancrage pour la pratique afin d’aider à garder les pratiquants incarnés : la respiration, la conscience du corps et quelque chose appelé « le bord », un endroit où vous apprenez à rester présent avec des sensations légèrement inconfortables.

Les six phases d’un cours de yoga thérapeutique Phoenix Rising

Phase 1 : Respiration et mouvement

La phase 1

Souffle du ventre

Tenez-vous debout avec une colonne vertébrale douce et étirée, une main à quelques centimètres sous votre nombril. Commencez lentement et doucement à remplir votre abdomen en inspirant en comptant jusqu’à 4, puis expirez en comptant jusqu’à 5. Répétez l’opération pendant 1 à 3 minutes.

Le bras latéral se lève avec le souffle du ventre

Tenez-vous debout, les bras le long du corps, paumes tournées vers l’extérieur. Levez lentement les bras au-dessus de la tête, en utilisant votre respiration abdominale établie pour inspirer pendant 4 temps en montant. Lorsque vous baissez les bras, expirez sur 5 temps. Répétez 5 fois.

Le talon soulève

Sur une courte inspiration, montez jusqu’à la pointe de vos pieds. Faites un son ha à l’expiration lorsque vous baissez les talons. Répétez 10 fois.

Cet échauffement de 3 à 5 minutes utilise des mouvements vigoureux synchronisés avec une respiration audible pour établir une connexion corps-respiration afin de préparer physiquement et mentalement les pratiquants aux asanas et à la méditation. Par exemple, nous nous déplaçons dans et hors des squats, réveillant le corps pendant que nous nous entraînons à lever les bras (tout en inspirant pour nous tenir debout) puis à les abaisser (en expirant et en pliant les genoux). Chaque expiration complète facilite la libération avec un son ha fort lorsque l’air quitte les poumons.

Phase 2 : Jouer à l’Edge

Phase 2

Sidebend debout

Tenez-vous debout, les pieds écartés de la largeur des hanches. Amenez votre bras droit au-dessus de votre tête et tendez vos doigts vers le plafond. Allongez-vous sur tout votre corps. Inspirez profondément et à l’expiration, étendez votre torse vers la gauche pour un virage latéral. Utilisez 3 respirations pour trouver et établir votre avantage (un étirement potentiellement inconfortable mais pas douloureux). Répétez de l’autre côté.

Backbend debout

Tenez-vous debout, les pieds écartés de la largeur des hanches. Faites des poings doux avec vos mains et appuyez-les sur les muscles du bas du dos de chaque côté de votre colonne vertébrale. Allongez en inspirant et expirant 2 à 3 fois. Poussez vos hanches vers l’avant et arquez votre corps lentement vers l’arrière pour trouver votre bord, l’engager et l’embrasser. Expirez et remarquez d’abord votre corps avant, puis votre corps arrière, en prêtant attention à ce qui, le cas échéant, survient sans essayer de le réparer, de le changer ou de le comprendre.

Uttanasana (flexion avant debout)

Pliez les genoux et laissez votre torse pendre lourdement, en détendant le haut de votre corps. Restez quelques respirations. Avec chacun, relâchez un peu plus, en vous enfonçant plus profondément dans l’étirement. Enveloppez vos avant-bras derrière vos mollets juste au-dessus de vos chevilles ou partout où vous pouvez vous agripper. Redressez lentement vos jambes, en utilisant vos bras pour tirer votre torse vers vos genoux pour vous aider à étirer votre dos. Utilisez 3 respirations pour trouver et établir votre avantage. Soyez avec tout ce qui s’y passe. Sur une inspiration, arrondissez lentement pour vous tenir debout.

PRYT encourage les pratiquants à rester présents dans les moments inconfortables physiques, mentaux et émotionnels afin de ralentir les fluctuations de l’esprit. L’inconfort d’une posture physique fait taire les distractions extérieures et fait prendre conscience du corps et de l’ici et maintenant. Dans cet état plus ancré, nous pouvons confirmer ou contredire les croyances que nous avons sur nous-mêmes et sur le monde, révéler des modèles et même découvrir les causes profondes des comportements, un peu comme ce qui s’est passé lors de mon épiphanie Triangle Pose.

Permettre à cette nouvelle prise de conscience d’informer et de modifier les actions quotidiennes peut conduire à une transformation puissante, non seulement en nous-mêmes, mais aussi en termes de façon dont nous nous déplaçons dans le monde. Dans les asanas, cela signifie aller suffisamment loin dans un étirement pour trouver un inconfort tolérable – ou, comme je l’appelle, le bord – et s’y arrêter pour en faire l’expérience tout en se concentrant sur la respiration et en lui permettant de nous soutenir dans une sensation désagréable. PRYT utilise des postures telles que les virages latéraux debout, les virages arrière et Utkatasana (pose de chaise) qui aident les praticiens à établir, explorer et finalement embrasser l’expérience physique du bord.

Trouver une place entre le surmenage et le sous-travail nous donne la concentration nécessaire à la sensibilité. Se focaliser sur nos expériences en temps réel renforce le centrage dans la phase suivante de notre pratique.

Phase 3 : Déposer

Phase 3

Bhujangasana (posture du cobra)

Allongé sur le ventre, le bassin pressé contre le tapis, étirez vos jambes vers l’arrière en gardant fermement le dessus de vos pieds contre le sol. Placez vos paumes juste en dessous de vos omoplates. Prenez plusieurs respirations et courbez lentement votre poitrine et votre tête vers le haut et loin du sol, en établissant votre avantage lorsque vous cambrez votre dos. Si votre esprit dérive, remarquez-le et ramenez doucement votre conscience au présent. Embrassez les sensations, les sentiments et les expressions de votre corps. Redescendez lentement vers le tapis.

Navasana, variante (série de bateaux à moitié couchés)

Allongé sur le ventre, tendez les bras devant vous pour encadrer votre visage. Ajustez vos jambes afin qu’elles soient à une distance confortable l’une de l’autre. Appuyez vos os de la hanche dans le tapis pour stabiliser votre bassin. Portez votre attention sur votre bras et votre jambe droite. Respirez, allongez et soulevez l’étirement. Établissez votre avantage et traînez ici pendant 5 respirations. Observez le côté droit de votre corps. Lors de votre prochaine expiration, restez présent pendant que vous abaissez vos membres vers le sol. Répétez de l’autre côté.

Apanasana (pose genoux contre poitrine)

Allongez-vous sur le dos. Ramenez vos genoux contre votre poitrine en serrant vos bras autour de vos tibias. Ici, le bord peut être plus une expérience émotionnelle que physique. Remarquez combien d’amour et d’acceptation vous pouvez vous offrir. Après 5 à 10 respirations, relâchez lentement et laissez vos pieds redescendre sur le tapis.

Setu Bandha Sarvangasana (posture du pont)

Allongez-vous sur votre tapis avec une serviette pliée ou une couverture sous vos épaules pour protéger votre cou. Avec vos bras à vos côtés, amenez vos talons près de vos os assis. Sur une expiration, appuyez sur le tapis avec vos bras et soulevez vos fesses, en gardant vos cuisses et l’intérieur de vos pieds parallèles. Trouvez votre avantage et, pendant que vous respirez, remarquez ce qui se passe ici. Restez 1 à 2 minutes.

Savasana (posture du cadavre)

Allongez-vous sur le dos et reposez-vous pendant 5 à 20 minutes, en maintenant votre présence et votre conscience.

Lorsque notre flux de pensées se ralentit, nous sommes officiellement « tombés » selon les normes PRYT. Si une pensée, un sentiment ou une sensation surgit dans cette phase, nous nous invitons à l’observer sans la chasser, s’y attacher ou créer une histoire autour d’elle. PRYT nous demande d’embrasser, d’accepter et de faire confiance à tout ce qui se présente et de rester attaché au présent par le corps et la respiration. Les poses qui nous aident à entrer incluent les variations Bhujangasana (Cobra Pose) et Navasana (Boat Pose) car elles défient notre concentration, notre ouverture et notre force.

Phase 4 : Méditation

Inspirée de vipassana (vision claire), cette étape implique une pratique de méditation assise axée sur le pranayama guidée par un instructeur. Trouver un état méditatif peut être plus facile après avoir intentionnellement déplacé le corps et la respiration, car l’activité physique aide à apaiser le bavardage de l’esprit, en partie en libérant des endorphines apaisantes. Ici, nous pourrions nous concentrer sur les pauses entre les inspirations et les expirations pour calmer davantage et centrer l’esprit. À la fin, nous nous concentrerons sur le corps et sur toutes les sensations ou émotions qui surgissent pour porter notre conscience cultivée dans les étapes finales de la séance.

Phase 5 : À l’écoute de la perspicacité

Pour terminer votre méditation, placez une main au centre de votre poitrine. Apportez votre conscience à la connexion entre votre corps et votre respiration, et faites une pause. Remarquez si des pensées, des sentiments ou des images surviennent. C’est aussi bien si rien ne s’affiche, remarquez simplement.

Phase 6 : aperçu de l’action

La journalisation peut vous aider à intégrer toutes les informations que vous avez de votre session. Si vous sentez un flux de pensées prêt, allez-y et écrivez librement. Sinon, tenez compte des invites suivantes pour stimuler votre journalisation :

Qu’est-ce que j’ai remarqué sur moi-même pendant cette pratique ?

Quelle compréhension ou prise de conscience ai-je trouvée ?

En quoi ce que j’ai observé est-il pertinent pour ma vie, maintenant ou à l’avenir ?

Sur la base de mes réflexions, quels petits changements puis-je apporter au quotidien pour agir sur cette prise de conscience pour améliorer ma vie ?

Essayez une version vidéo étendue de cette pratique.

Créateur de Phoenix Rising Yoga Therapy Michel Lee est originaire d’Australie, où il a travaillé comme spécialiste du comportement et professeur dans les domaines du changement personnel et organisationnel. Sa réinstallation aux États-Unis en 1984 l’a amené à Kripalu, où ses études sur l’efficacité du yoga et des pratiques orientales l’ont finalement conduit à poursuivre une thérapie par le yoga. Il est l’auteur de Phoenix Rising Yoga Therapy – Passerelle du corps à l’âme et Transformez le stress en bonheur. En savoir plus sur PRYT.com.

Modèle Tania Medel est professeur de yoga et praticien PRYT à Boulder, Colorado. Retrouvez-la sur originsyogatherapy.com.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page