Yoga

5 poses pour vous aider à vous détendre après le vol

Vous l’avez fait – la fin de votre voyage en avion. Malgré les longues files d’attente, les frais de bagages ennuyeux, la nourriture pas si savoureuse à l’aéroport et les bébés qui pleurent en duel de chaque côté de l’allée, vous êtes arrivé.

Une fois que l’avion a atterri et que le signe d’attache de la ceinture de sécurité sonne, vous vous levez pour vous préparer à débarquer et remarquez à quel point votre corps est raide depuis le vol. Le haut de votre dos et votre cou sont tendus à force de porter tous vos sacs. Vos jambes sont doubles et douloureuses, malgré tant d’heures sans bouger. Votre ventre vous fait mal de ne pas pouvoir vous lever après votre repas, et vos fesses sont engourdies à force de rester assis si longtemps. Ensuite, il y a un possible décalage horaire et un stress refoulé à gérer.

Être sédentaire en toute circonstance n’est pas bon pour votre corps, et être immobile à l’étroit dans un avion est encore pire. Après tout, vous respirez de l’air recyclé et faites face à la déshydratation à plus de 30 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. De plus, les effets du stress (lire : diminution de l’immunité et problèmes digestifs) aggravent les choses.

Bien qu’il y ait certains mouvements que vous pouvez faire dans votre siège pour lutter contre tout cela, se mettre au sol et se déplacer judicieusement peut faire une grande différence lorsqu’il s’agit de contrer le péage que peut prendre le voyage. Tout comme vous déroulez votre tapis de yoga pour l’ouvrir, cette séquence vous aidera à démêler votre corps pour vous ouvrir à nouveau après le vol. Vous pouvez pratiquer ces poses pendant que vous attendez vos bagages à la récupération des bagages ou que vous cherchez votre Uber au bord du trottoir. Parce que chaque pose est une pose debout, peu importe si vous n’avez pas beaucoup d’espace ou si votre tapis de voyage est toujours dans votre valise.

Salut vers le haut (Urdhva Hastasana)

Quelle est la toute première chose que vous voulez faire lorsque le signe de boucle de ceinture de sécurité sonne ? Se lever! Pourtant, si vous n’apparaissez pas immédiatement pour réclamer de l’espace dans l’allée, cela signifie probablement que vous passez les 10 à 15 prochaines minutes courbé, essayant de prendre de l’espace sous les compartiments supérieurs. C’est ce qui fait de cette première pose un début nécessaire et délicieux à notre séquence post-avion.

Comment: Commencez avec vos pieds joints ou à la largeur des hanches, en commençant par Mountain Pose (Tadasana). Appuyez les quatre coins de vos pieds dans le sol et prenez quelques instants ici pour simplement sentir un sol solide sous vous. Levez vos bras au-dessus de votre tête en entrelaçant tous les doigts sauf vos index. Lors d’une inspiration, tendez la main à travers tout votre corps, en amenant votre poitrine vers le ciel. Sur une expiration, cambrez-vous en arrière, créant un léger backbend. Appuyez doucement sur l’intérieur de vos cuisses lorsque votre coccyx se relâche sur le sol, allongeant ainsi votre colonne vertébrale. Tirez votre ventre bas vers l’intérieur et vers le haut pour soutenir le bas de votre dos et appuyez vos omoplates contre votre corps avant, ce qui aide à ouvrir votre cœur et à soulever votre poitrine. Si ça va bien sur votre cou, regardez vers le haut. Restez ici pendant 10 à 15 longues respirations. Lors d’une inspiration, ramenez votre colonne vertébrale au « neutre » (c’est-à-dire vos courbes vertébrales naturelles) en ramenant vos côtes avant vers vos os de la hanche. Sur une expiration, relâchez vos bras sur vos côtés.

Flexion latérale debout (pose en croissant)

Nous nous concentrons beaucoup sur l’avant et l’arrière du corps en yoga (ce qu’on appelle le plan sagittal) car c’est généralement ainsi que nous nous déplaçons dans le monde. À quelle fréquence évitez-vous de vous rendre à l’épicerie ? Mais votre corps latéral est en fait tout aussi essentiel à la respiration profonde, ce qui est essentiel pour calmer vos nerfs après un voyage.

Comment: Commencez par Mountain Pose (Tadasana) avec vos pieds écartés de la largeur des hanches. Lors d’une inspiration, étendez vos deux bras au-dessus de la tête et serrez votre avant-bras gauche (juste entre votre coude et votre poignet) avec votre main droite. Sur une expiration, relâchez vos côtes avant vers le bas pour trouver une colonne vertébrale neutre. Cela aidera à isoler le mouvement de votre corps latéral. Lors d’une inspiration, allongez-vous à travers votre taille gauche, en utilisant la légère traction de votre bras gauche avec votre main droite ; sur une expiration, penchez-vous à droite pour vous pencher sur le côté. Gardez votre regard vers l’avant, en portant votre oreille droite à votre épaule droite. (Si tout va bien sur votre cou, regardez sous votre bras gauche.) Prenez 10 à 15 respirations dans votre cage thoracique gauche, en imaginant que chaque inspiration ouvre vos côtes comme un accordéon. Sur une inspiration, revenez debout et tendez vos deux bras au-dessus de la tête avant de répéter de l’autre côté.

King Dancer (Natarajasana), préparation

Lorsque le corps a été dans une position pendant une période prolongée, il est utile de faire une pose qui est la opposé forme. Étant donné que la position assise est un virage vers l’avant, un backbend debout comme celui-ci est la contre-pose parfaite à un long vol.

Comment: Commencez debout à Tadasana avec vos pieds joints. Pliez votre genou gauche et tirez votre talon gauche vers vos fesses. Vous pouvez utiliser un mur avec votre main droite pour l’équilibre ou prendre votre main droite dans une position de demi-prière sur votre poitrine. Tirez votre cuisse gauche vers l’arrière dans l’alignement de votre cuisse droite lorsque vous atteignez vos deux ischions vers le sol. Tirez vos côtes avant l’une vers l’autre pendant que vous inspirez dans votre poitrine, soulevant votre cœur vers le ciel. Gardez les yeux fixés sur un point directement devant vous, idéalement sur quelque chose ne pas en mouvement. Restez ici pendant 10 à 15 respirations, puis relâchez et répétez avec votre jambe droite.

Parsvottanasana (pose de la pyramide), variante

Les mollets sont une zone souvent négligée du corps qui devient tendue à cause de la position assise. Si vous y réfléchissez, il n’y a pas beaucoup de postures de yoga qui ciblent spécifiquement les muscles de vos mollets. Cette pose aidera à libérer tout l’arrière de votre jambe.

Comment: Trouvez un rebord quelque part, que ce soit dans le terminal ou à l’extérieur, et placez votre pied droit sur le rebord avec vos orteils pointés vers l’avant. Gardez votre pied arrière pointé vers l’avant autant que vous le pouvez et placez vos mains sur vos hanches. Sur une expiration, pliez à moitié. Vous pouvez garder vos mains ici ou les amener en prière sur votre poitrine. Continuez à vous enfoncer dans votre talon arrière gauche, ce qui libérera votre mollet arrière, appuyez sur votre cuisse gauche vers l’arrière. Tirez votre hanche avant vers l’arrière et enroulez votre hanche arrière vers l’avant. Cela aide à créer de la largeur dans le bas du dos. Utilisez vos inhalations pour atteindre votre poitrine vers l’avant et approfondir la libération de vos ischio-jambiers avant (les muscles à l’arrière de votre cuisse). Maintenez un long cou en regardant vers le bas. Restez ici pendant 10 à 15 respirations, puis changez de côté.

Uttanasana (flexion avant debout)

Vous savez à quel point on se sent bien lorsque vous arrivez à la maison et que vous vous installez dans votre propre lit confortable après un certain temps d’absence ? C’est comme ça que ça fait du bien de faire cette pose après avoir volé.

Comment: Commencez avec vos pieds écartés de la largeur des hanches et entrelacez vos mains derrière votre dos. (S’il n’est pas possible de serrer complètement vos mains, faites preuve de créativité et utilisez la manche de votre chemise, une serviette ou une ceinture.) Lors d’une inspiration, atteignez votre poitrine vers le ciel. Sur une expiration, pliez-vous vers l’avant au niveau de vos hanches. Gardez les quatre coins de vos pieds fermement enracinés et tirez vos rotules vers le haut pour raffermir vos jambes. Si votre colonne vertébrale est arrondie, pliez légèrement vos genoux. (Si votre colonne vertébrale est longue, votre ventre bas se soulèvera naturellement de votre nombril à chaque expiration, vous permettant de vous plier plus profondément.) Pensez à prendre vos bras au-dessus de la tête, plutôt que vos mains, ce qui aidera à isoler l’étirement dans votre poitrine. Gardez votre cou long et restez ici pendant 10 à 20 respirations. Sur une inspiration, montez lentement. Une fois debout, relâchez vos bras à vos côtés et prenez un moment au sol. Tu es arrivé.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page