Yoga

5 poses pour calmer votre trac avant le vol

En tant que yogi, vous pouvez en apprendre beaucoup sur vos peurs grâce à votre pratique. Pensez aux premières fois où vous vous êtes entraîné à l’envers dans le poirier ou le poirier, ou même lorsque votre professeur vous a demandé de tenir la pose de la chaise plus longtemps que ce qui vous semblait confortable.

La bonne nouvelle? Affronter vos peurs sur le tapis peut vous aider à vous sentir prêt lorsque vous affrontez des peurs hors du tapis. En apprenant à connaître votre système nerveux, vous pouvez apprendre à trouver un siège stable et confortable n’importe où, que ce soit à la porte avant d’embarquer, dans votre siège pendant les turbulences ou avant d’atterrir.

Essayez cette séquence de 5 poses pour calmer toute énergie nerveuse que vous pourriez avoir avant de voler :

Pose facile (Sukhasana)

Il est très utile de se sentir ancré avant de voler. Si vous êtes anxieux, vous n’êtes pas dans le moment présent : vous vous inquiétez de ce qui est Aller se produire par rapport à quoi est événement. Pratiquer cette simple posture assise avant de voler vous aidera à vous ancrer dans le présent. De plus, vous pouvez revenir à cette posture à tout moment pour vous sentir en sécurité et calme.

Comment: En position assise, croisez les jambes de manière à ce que votre tibia droit soit devant votre gauche. Fléchissez fortement vos chevilles et posez vos genoux sur vos pieds. (Si vous êtes assis dans un endroit exigu et que vous ne pouvez pas écarter vos genoux, croisez simplement vos tibias.) Placez vos paumes sur vos cuisses afin que la lourdeur de vos mains puisse cultiver un sentiment d’ancrage et le poids de vos bras. libère toute tension dans vos épaules et votre cou. Gardez votre poitrine soulevée et respirez profondément, puis fermez les yeux et concentrez votre attention sur la sensation de sol solide sous vous. Récitez le mantra « Je suis en sécurité » en silence 10 fois, puis changez la croix de vos jambes et répétez.

Pose d’angle latéral étendu (Utthita Parsvakonasana)

Cette position debout a de nombreux avantages : elle renforce vos jambes, ce qui vous montre votre puissance innée, et cette variation de bras (avec votre bras et votre jambe serrés ensemble) crée une sensation d’être tenu et soutenu.

Comment: Écartez vos pieds et tournez votre jambe droite à l’intérieur de votre hanche et tournez légèrement votre pied arrière, en alignant vos pieds talon contre talon. Lors d’une inspiration, étendez vos bras de chaque côté; sur une expiration, pliez votre genou avant à 90 degrés, entrant dans Warrior II (Virabhadrasana II). Lors d’une inspiration, tendez votre bras droit vers l’avant, en déplaçant votre bassin et votre torse sur votre jambe avant. Pour cette variante, placez votre bras droit et votre main à l’intérieur de votre jambe avant afin de pouvoir tenir votre cheville et d’éviter de toucher le sol. Serrez le haut de votre bras et l’intérieur de votre cuisse ensemble lorsque vous atteignez votre bras supérieur au-dessus de votre tête pour allonger votre colonne vertébrale. Restez ici pendant 15 à 20 respirations profondes, puis répétez de l’autre côté.

Posture de l’arbre (Vrksasana)

Il peut sembler contre-intuitif de faire une pose d’équilibre lorsque vous cherchez à vous ancrer, mais cette posture peut être un terrain d’entraînement en temps réel pour apprendre comment votre système nerveux réagit lorsque vous êtes surpris. N’oubliez pas que votre pratique ne consiste pas à ne jamais avoir peur (ou être en colère, heureux, triste, vous obtenez la dérive). Il s’agit plutôt de savoir comment au courant nous sommes de ce que nous ressentons et de la rapidité avec laquelle nous pouvons revenir au calme.

Comment: Commencez par Mountain Pose (Tadasana) avec vos pieds joints et fermement enracinés dans le sol. Soulevez votre jambe droite, pliez votre genou et tournez votre cuisse vers l’extérieur, en plaçant votre pied droit au-dessus ou en dessous de votre genou. Trouvez un point fixe fixe devant vous avec vos mains en prière sur votre poitrine. Si vous êtes à l’aise, redressez vos bras et tendez-les au-dessus de votre tête. Si vous vous sentez toujours à l’aise, essayez de lever les yeux vers vos paumes. Et si vous êtes toujours confortable, fermez les yeux. Soyez moins soucieux d’équilibrer parfaitement et au lieu de cela, permettez-vous de renoncer et de vaciller. Remarquez ce dont vous êtes conscient lorsque vous vous sentez surpris et, dans ces moments-là, entraînez-vous à vous rappeler que vous êtes en sécurité. Restez ici pendant 15 à 20 respirations, puis changez de côté, en prenant quelques instants avec les deux pieds sur le sol avant de changer de côté.

Fente basse (Anjaneyasana)


L’un des principaux muscles qui est suractivé et qui se resserre à cause du stress est le psoas, et Low Lunge est un excellent moyen de relâcher ce muscle. En raison de la proximité du psoas avec le diaphragme, relâcher le psoas vous aidera également à mieux respirer.

Comment: Commencez sur vos mains et vos genoux en position de dessus de table. Passez votre pied droit entre vos mains et inspirez pour redresser votre torse. (Si vous n’êtes pas à l’aise de poser vos mains sur le sol, reculez dans une fente et abaissez plutôt votre genou arrière au sol.) Gardez votre bassin soulevé de votre cuisse avant pour allonger votre colonne vertébrale et vous aider à isoler vos fléchisseurs de hanche plus profonds ( lire : le psoas) plutôt que de simplement étirer vos quadriceps. Atteignez vos bras au-dessus de votre tête pour ouvrir encore plus votre corps avant et pour enflammer votre souffle. Restez ici pendant 10 à 15 respirations, puis répétez de l’autre côté.

Posture de la montagne (Tadasana)

Cette posture debout ultime est un excellent moyen de rester au sol, où que vous soyez, que vous soyez debout sur une longue ligne de sécurité, en attendant de monter à bord de l’avion ou même en attendant que d’autres passagers montent à bord avant le décollage. Énergétiquement, Tadasana nous relie à la fois à la terre sous nous et aux cieux au-dessus, ce qui en fait une pose particulièrement puissante pour se sentir ancré même lorsque vous êtes sur le point de voyager haut dans les airs.

Comment: Tenez-vous debout, les pieds joints ou à la largeur des hanches si cela vous semble plus stable. Alignez le centre de votre talon avec votre deuxième orteil et imaginez que la voûte plantaire de vos pieds est une ventouse, puisant l’énergie de la terre. Raffermissez vos jambes en tirant doucement vos rotules vers le haut et appuyez vos cuisses vers l’arrière tout en relâchant votre coccyx vers le bas. Gardez votre poitrine large et relevée lorsque vos côtes avant se rapprochent de votre marine et gardez la nuque longue, comme si le haut de votre tête était attaché au ciel. Si vous vous sentez à l’aise, laissez vos yeux se fermer. Observez votre respiration dans cette posture pendant une minute ou plus.

Sarah Ezrin est professeur de yoga à San Francisco. En savoir plus sur sarahezrinyoga.com.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page