Yoga

3 façons de faire en sorte que la posture de la bûche de feu se sente mieux

« ], « filter »: { « nextExceptions »: « img, blockquote, div », « nextContainsExceptions »: « img, blockquote, a.btn, ao-button »} } »>

Vous connaissez ce moment où vous pratiquez joyeusement dans votre classe préférée, puis votre professeur crie « Fire Log Pose » et vous demande de le tenir pendant ce qui semble être 47 ans ? Pour moi, toute bonne ambiance de yoga s’arrête là. Bien que je sois assez naturellement flexible, cette pose m’attire toujours à chaque fois. Oh, et si vous m’attrapez le jour après que j’ai fait une sorte de musculation ? Oublie ça. Mes hanches hurlent, mes fessiers ont l’impression qu’ils pourraient se casser et parfois mes genoux le ressentent aussi. L’enfer total du yoga ici ! Heureusement, il existe des moyens amusants et funky de rendre cette pose un peu plus supportable. Et j’ai même une astuce pour les yogis flexibles pour qui la rotation externe profonde – et cette pose – vient naturellement.

Voir aussi Pose de bûche d’incendie à ouverture de hanche

Modification 1 : Caler le haut de la cheville sur un bloc

Si vous avez l’impression que votre jambe « se coince » ou que votre hanche se bloque avant de pouvoir placer ce pied droit sur le dessus du genou, commencez par cette modification. Vous voudrez placer un bloc devant votre tibia gauche à la hauteur qui vous semble appropriée. J’ai gardé le mien à une hauteur moyenne, mais vous voudrez peut-être descendre plus bas en retournant le bloc sur son côté le plus large. Au lieu de forcer votre cheville droite vers le haut lorsque cela ne vous semble pas naturel, reculez d’un pas et réduisez la pression sur le genou supérieur en posant votre cheville sur le bloc. Cela vous donnera toujours la sensation « d’ouvrir la hanche » sans la pression inutile sur l’articulation du genou. Gardez à l’esprit que même lorsque vous modifiez, il est toujours important de garder votre cheville supérieure fléchie.

Voir aussi3 façons de faire en sorte que votre chien tête en bas se sente mieux

Modification 2 : Caler la cheville et le genou sur le bloc

Ajout à la première modification : si vous ressentez une douleur dans l’extérieur de votre genou droit (ou comme s’il se « tirait/s’étirait »), tournez un autre bloc sur le côté et amenez-le entre le pied gauche et le genou droit. Cela semble un peu gênant au début, mais prenez un peu de licence créative pour trouver l’emplacement exact du bloc qui vous convient. Le but est de trouver une position qui vous permette de reposer le genou sur le bloc et de détendre la hanche droite, ce qui aidera à soulager cette sensation de tiraillement.

Voir aussi3 façons de faire fonctionner Chaturanga mieux pour votre corps

Modification 3 : faites glisser la cheville supérieure au-delà du genou inférieur

Yogis super souples, je ne vous ai pas oublié. Parce que pour autant de personnes que je connais qui ont du mal avec cette pose, j’en connais un nombre égal qui ne ressentent presque rien dedans ! Pour approfondir cette pose, essayez de faire glisser la cheville droite au-delà du genou gauche. Même si les articulations ne sont pas parfaitement empilées, essayez d’empêcher le genou droit de remonter vers la poitrine. Plus les jambes sont plates ici, plus vous vous sentirez.

Voir aussi3 façons de faire en sorte que la posture du pigeon se sente mieux

À propos d’Erin Motz

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page