Nutrition

À quel point votre nourriture est-elle sûre ?

Lorsque vous pensez à une intoxication alimentaire, vous pensez probablement à des désagréments comme des nausées, des étourdissements et peut-être des problèmes de salle de bain. Mais pensez-vous à l’hospitalisation, aux fausses couches et même à la mort ? Il y a quelques années, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont signalé que 50 personnes dans le nord-est des États-Unis avaient été infectées par Listeria provenant de dinde de charcuterie. La plupart ont été hospitalisés, sept sont décédés et trois femmes enceintes ont fait des fausses couches ou des mortinaissances.

La même année, du bœuf haché contaminé par E. coli et emballé par ConAgra Foods a provoqué le deuxième plus grand rappel de viande de l’histoire des États-Unis. Trente-huit personnes, principalement dans le Colorado, étaient malades, six personnes ont développé des complications graves et une personne est décédée. Le CDC estime que les maladies d’origine alimentaire font que 76 millions d’Américains tombent malades, plus de 300 000 personnes sont hospitalisées et 5 000 personnes meurent chaque année. Les enfants, les personnes âgées, les personnes dont le système immunitaire est affaibli et les femmes enceintes sont les plus à risque.

Où se cache le danger

La viande, la volaille et les fruits de mer sont des coupables courants, en particulier le bœuf haché, car tout microbe dangereux présent sur la viande peut se mélanger au produit pendant la transformation. « Si la viande est hachée, il existe un certain nombre de surfaces où l’organisme peut se trouver », explique Garry L. McKee, administrateur du Service de sécurité et d’inspection des aliments. « Donc, si nous mangeons des hamburgers qui n’ont pas été cuits à 160 degrés Fahrenheit, il est possible que les organismes soient encore présents dans la viande. » Le poulet est un autre refuge d’agents pathogènes, en particulier de Salmonella. Dans le département des fruits et légumes, la laitue et les germes ont été les plus liés aux maladies d’origine alimentaire ces dernières années.

Battez le bogue !

Vous voulez entrer dans l’acte? Vous pouvez faire beaucoup, du marché à la cuisine, pour vous protéger, vous et votre famille, contre les maladies d’origine alimentaire.

Au supermarché, la contamination croisée est un réel danger, alors gardez la viande, la volaille et les fruits de mer crus séparés des autres aliments dans votre panier. Mettez votre viande dans les sacs en plastique offerts dans la plupart des rayons de viande pour éviter qu’elle ne coule sur d’autres aliments. Demandez également au caissier d’emballer ces articles séparément.

Si le bar à salade du supermarché ne semble pas assez froid, assurez-vous d’éviter les produits laitiers comme les œufs hachés et les viandes comme les lanières de poulet grillées. Enfin, évitez d’acheter des jus non pasteurisés ; en 1996, du jus non pasteurisé contenant E. coli a rendu malade plus de 60 personnes dans l’ouest des États-Unis et en a tué une.

Gardez la viande, la volaille et les fruits de mer crus à l’écart des fruits et légumes afin que les jus de viande ne contaminent pas les aliments. Si vous coupez de la viande sur une planche à découper, lavez-la soigneusement à l’eau chaude savonneuse avant de l’utiliser pour couper d’autres aliments. Encore mieux, gardez une planche à découper séparée pour les viandes. Que votre planche à découper soit en plastique ou en bois, le facteur de risque de germes nocifs est le même. Désinfectez votre planche à découper de temps en temps avec un mélange d’eau de Javel et d’eau, et assurez-vous de remplacer les planches à découper lorsqu’elles sont fortement rayées ou entaillées.

Faites bien cuire les aliments pour tuer les bactéries. Utilisez un thermomètre à viande juste pour être sûr. Le rosbif doit être cuit à 145 degrés Fahrenheit pour une cuisson mi-saignante. Enfin, ne laissez pas les aliments reposer à température ambiante pendant plus de deux heures.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page