Bien-êtreNutritionSanté

Comment se faire vomir

Les différentes méthodes et astuces  pour se faire vomir : comment procéder et quand le faire ?

Le vomissement est un réflexe naturel de notre organisme pour se débarrasser des aliments ou substances toxiques ingérées. Dans certaines situations, il peut être nécessaire de provoquer ce réflexe afin d’éviter une intoxication ou un mal-être persistant. Ce texte vous présente les diverses techniques pour se faire vomir, leurs avantages et inconvénients ainsi que les précautions à prendre.

Astuce 1 : Utiliser ses doigts pour stimuler le fond de la gorge et vomir

Cette technique consiste à utiliser son index ou majeur pour toucher la partie postérieure de la langue et ainsi stimuler le réflexe nauséeux. Pour réaliser cette manœuvre en toute sécurité :

  • Se placer devant un lavabo ou cuvette de toilettes propre
  • Tenir ses cheveux en arrière pour éviter qu’ils ne gênent
  • Insérer avec douceur son doigt à l’arrière du palais (il est parfois nécessaire de s’y reprendre à plusieurs fois)

Si cette méthode fonctionne, le vomissement sera généralement provoqué rapidement. Toutefois, cette option peut entraîner des blessures au niveau de la gorge si elle n’est pas pratiquée correctement. Notez que recourir systématiquement à cette méthode pour perdre du poids n’est absolument pas recommandé et peut avoir de graves conséquences sur la santé comme l’apparition de troubles du comportement alimentaire.

comment se faire vomir

Astuce 2 : Boire de grandes quantités d’eau tiède pour se faire vomir

Boire une importante quantité d’eau tiède rapidement peut provoquer l’envie de vomir. Cette méthode est moins invasive que la précédente et présente moins de risques pour la gorge. Néanmoins, elle demande une certaine patience et ne fonctionne pas forcément à chaque fois. Pour y parvenir :

  • Préparer un grand verre d’eau tiède (ni trop froide ni trop chaude) pour en faciliter la digestion
  • Le boire rapidement sans s’arrêter jusqu’à ce que l’eau soit terminée (au besoin, recommencer avec un autre verre)
  • Se tenir au-dessus du lavabo ou des toilettes en attendant les éventuelles nausées

Astuce 3 : Consommer des aliments déclencheurs de nausées

Certaines substances peuvent favoriser les vomissements en induisant des irritations gastro-intestinales ou, simplement, parce qu’elles sont désagréables en bouche. Parmi celles-ci, on compte :

  • Le jus de moutarde dilué dans de l’eau tiède
  • L’œuf cru mélangé à l’eau ou du jus de fruit
  • La crème de tartre diluée dans de l’eau

Attention à ne consommer ces mélanges qu’en petite quantité, car ils pourraient être nocifs pour l’organisme en cas de surdose.

Les précautions à prendre avant de se faire vomir

Avant d’entreprendre l’une de ces méthodes pour provoquer un vomissement, il est important de prendre certaines précautions :

  • Réfléchir aux raisons pour lesquelles on cherche à se faire vomir et évaluer la nécessité réelle de cette démarche (éviter de le faire par simple inconfort ou par peur de grossir)
  • Considérer la possibilité que la substance ingérée cause des dommages supplémentaires lors du passage de l’estomac à la gorge et à la bouche en sortant (Cette précaution concerne surtout les produits caustiques tels que les détergents et désinfectants)
  • Toujours consulter un professionnel de santé si l’on soupçonne une intoxication sérieuse ou si l’on présente des symptômes persistants malgré les tentatives pour se faire vomir

Le rôle des vomissements dans l’organisme et les risques associés

Les vomissements sont un mécanisme de défense utilisé par notre organisme pour éliminer des aliments, bactéries ou substances toxiques présentes dans l’estomac. Dans certains cas, cependant, forcer ce processus peut entraîner des complications telles que :

  • Une irritation de la gorge, de la bouche et de l’œsophage due aux acides gastriques
  • Le risque d’étouffement ou de fausse route si les vomissements sont mal gérés
  • L’apparition de troubles du comportement alimentaire si cette pratique devient régulière
  • Des déséquilibres électrolytiques pouvant provoquer des palpitations cardiaques, des convulsions ou une déshydratation.

Il est donc essentiel de peser le pour et le contre avant de prendre la décision de se faire vomir, et de ne le faire qu’en cas de réelle nécessité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page