NutritionSanté

Comment reconnaître les symptômes de l’intolérance au lactose chez le bébé et que faire ?

L’intolérance au lactose est un phénomène qui se manifeste très souvent chez les nourrissons. Elle se révèle être généralement passagère après des épisodes de gastro-entérite, une infection, une allergie ou une maladie qui endommage l’intestin du bébé. Dès lors, l’intolérance cessera lorsque la muqueuse intestinale sera totalement guérie. Il est important de pouvoir reconnaître les symptômes d’une telle affection chez le nourrisson afin de prendre les précautions nécessaires. Découvrez dans cet article comment identifier les symptômes de l’intolérance au lactose chez un bébé.

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose ?

Le lactose est un sucre qui est présent dans le lait de tous les mammifères. Il se trouve donc dans le lait de la vache et de la chèvre, mais aussi dans les produits laitiers tels que le fromage ou le yaourt. On retrouve également ce sucre dans le lait maternel où il est deux fois plus présent que dans le lait de vache.

Dans l’organisme, le lactose permet de stimuler l’incorporation du calcium sur les os et de transmettre de l’énergie au cerveau du nourrisson. C’est au niveau de l’intestin grêle qu’il est digéré par l’organisme, car une enzyme du nom de lactase s’y trouve naturellement pour se charger de sa digestion.

Le phénomène d’intolérance au lactose est engendré par un déficit de lactase au niveau de l’intestin grêle. Le lactose ne pourra plus être digéré entièrement et va s’accumuler. Les bactéries viendront alors se nourrir de ce nutriment, ce qui va entraîner de multiples troubles digestifs inconfortables pour le nourrisson.

Comment savoir si le bébé souffre d’intolérance au lactose ?

Il arrive que certains bébés naissent sans aucune lactase dans l’organisme. Les professionnels de la santé parlent alors d’intolérance primaire. Ces enfants ne peuvent donc pas du tout digérer le lactose présent dans le lait maternel utilisé pour leur bien-être. Les signes d’une telle situation se manifestent dès les premiers jours, mais il n’y a pas à s’inquiéter si le bébé ne les présente que plus tard. En cas de perte de poids, de diarrhées et/ou de vomissements, il est préférable de nourrir l’enfant avec du lait en poudre sans lactose.

En dehors de ces cas d’exception, l’intolérance au lactose se manifeste rarement chez les enfants de moins de 3 ans. Au fur et à mesure que le bébé grandit, il va développer progressivement une intolérance. Par ailleurs, bon nombre d’adultes y sont confrontés, car le taux de lactase dans l’intestin baisse au fil des années.

Comme symptômes de l’intolérance au lactose chez le bébé, il y a :

  • Les ballonnements ;
  • Les douleurs et spasmes intestinaux ;
  • Les gaz ;
  • Les reflux ;
  • Les diarrhées irritantes.

Par ailleurs, le bébé peut aussi présenter une intolérance au lactose dite secondaire, à la suite d’une gastro-entérite ou d’un traitement antibiotique. Il s’agit là d’une affection temporaire et, pour assurer la bonne santé du nourrisson, il faudra réduire les produits laitiers ou opter pour du lait sans lactose. Si le bébé est nourri au lait maternel, il faut être patient jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. Dans tous les cas, il est préférable de se rapprocher d’un pédiatre.

Comment savoir si le bébé souffre d’intolérance au lactose ?

Comment diagnostiquer et traiter une intolérance au lactose ?

Lorsque se manifestent les premiers symptômes, le médecin déterminera s’il s’agit d’une intolérance au lactose ou d’une allergie aux protéines dans le lait de vache, car ces deux maladies se confondent très souvent. L’allergie affecte davantage les enfants, mais disparaît avec l’âge. Bien que les symptômes soient similaires, elle représente une réaction immunitaire anormale, contrairement à l’intolérance au lactose.

Outre les problèmes digestifs, l’intolérance peut aussi provoquer des réactions respiratoires ou épidermiques. Le médecin fera des tests au bébé pour distinguer l’affection et le diagnostic sera positif s’il relève un taux de glucose faible après consommation de lactose. Dès lors, le seul traitement consiste à réduire au nourrisson la prise de ce sucre.

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page