NutritionSanté

Le silicium organique G5 est-il dangereux pour la santé ?

La molécule du silicium organique est connue depuis fort longtemps pour ses bienfaits sur la santé. Même si de nombreuses personnes sont encore réticentes à l’utiliser, notamment à cause des potentiels risques de calculs rénaux, elle a déjà fait ses preuves. Découvrez à travers cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le silicium organique.

Silicium organique G5 : qu’est-ce que c’est ?

Le silicium organique est un oligo-élément qui circule dans notre organisme, mais qu’on retrouve aussi souvent dans les aliments d’origine végétale. Son symbole scientifique est le SI et son numéro atomique est le 14. Il appartient à la famille des oligo-éléments essentiels et se présente par essence sous une forme minérale. Il devient organique à la suite d’ une réaction chimique au cours de laquelle le silicium s’attache à un atome de carbone. 

Si, chez les seniors, les os du corps se fatiguent assez vite, c’est à cause de la carence en silicium. Et c’est justement à ce moment qu’intervient la cure de ce minéral qui va permettre de stimuler la production du collagène, un indispensable pour la santé osseuse.

Par ailleurs, le silicium organique se décline aussi sous plusieurs formes et l’une des déclinaisons les plus connues de cet oligo-élément est le silicium organique G5. Découvert par le chercheur en sédimentologie Loïc Le Ribault, le g5 est considéré comme la forme du silicium organique la mieux absorbée de l’organisme et sa consommation limite les risques de cristallisation dans les reins. On retrouve plus souvent le silicium organique G5 dans les compléments alimentaires, qu’ils soient en gélules, en gel ou en solution buvable.

Que contient le Silicium organique G5 et quelle est la posologie ?

Que contient le Silicium organique G5 et quelle est la posologie ?

Les ingrédients du Silicium organique varient beaucoup en fonction du produit dans lequel il se trouve. Habituellement, le produit se compose souvent de :

  • Eau osmosée ;
  • Glycérine végétale ;
  • Acide orthosilicique stabilisé ;
  • Chlorure de Choline ;
  • Arôme naturel ;
  • Gluconates de zinc ;
  • Cuivre ;
  • Édulcorant.

La dose du silicium organique à consommer dépend de l’organisme de chaque patient et du type de traitement souhaité. Pour un traitement préventif par exemple, on prescrit de prendre 10 ml de produit, trois fois par jour. Par contre, pour un traitement curatif intensif, la dose journalière peut augmenter jusqu’à 30 ml, trois fois par jour. Dans tous les cas, il faut veiller à ne pas manger avant de prendre du silicium organique G5.

Quels sont les bienfaits du silicium organique ?

De nombreux bienfaits sur l’organisme sont reconnus à une cure de silicium organique G5. Tout d’abord, elle améliore le bien-être et renforce les os et les articulations. Composé de vitamine D et de calcium en grande quantité, il donne de la force et de la souplesse aux os. Il permet également de reminéraliser les os endommagés du corps pour accélérer la guérison en cas de fractures ou de blessures osseuses.

Lorsque la consommation du silicium est combinée à une alimentation saine et équilibrée, ce minéral peut éradiquer les maladies graves des articulations, à l’image de l’arthrose et de l’arthrite. Au-delà des articulations, le silicium est aussi reconnu pour ses actions bénéfiques pour l’immunité, la peau, le cerveau, le cœur, les cheveux et les ongles, etc. 

Quid des dangers du Silicium organique G5 ?

Avant toute chose, notez qu’il est absolument indispensable de demander l’avis d’un médecin avant de démarrer une cure de SI g5. En effet, en ce qui concerne les dangers du Silicium organique g5, les avis des utilisateurs sont partagés. Si certains louent le produit, d’autres affirment avoir en revanche subi des effets indésirables du traitement.

Ce qu’il faut retenir est qu’il n’y a présentement aucun danger avéré du silicium organique g5 sur la santé et cela vaut aussi pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes âgées. Le seul risque dont les experts parlent est lié à l’oligo-élément silicium dont la consommation importante pourrait causer des calculs rénaux. 

La principale précaution à prendre à cet effet consiste alors à vérifier la teneur du complément alimentaire utilisé pour s’assurer le respect de la posologie indiquée plus haut pour la prise du minéral. Par ailleurs, la prise de silicium n’est pas compatible avec un médicament contenant de l’aspirine.

Articles similaires

4.7/5 - (3 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page