Bien-être

Alimentez votre esprit : réalisez la véritable méditation

Bromance Bien-être a demandé à Nicki Doane, copropriétaire et directrice du Maya Yoga Studio à Maui, de partager avec nous un enseignement de chacun des quatre chapitres du Yoga Sutra de Pantanjali ce mois-ci. Cette semaine : Comment parvenir à la vraie méditation.

Le Yoga Sutra de Patanjali : Kaivalya Pada

Nous sommes maintenant arrivés au dernier chapitre du Yoga Sutra de Patanjali. On l’appelle Kaivalya Pada, qui se traduit par isolé et absolument pur. C’est le point culminant du yogi sadhana, ou pratiquer. On dit que lorsqu’un yogi atteint l’état dans lequel il n’est plus esclave de son propre esprit, la véritable et éternelle libération, ou moksha, a été achevé. Le sens de ce chapitre m’a été décrit comme l’état dans lequel la conscience repose sur elle-même.

Qu’est-ce que la vraie méditation ?

Au fur et à mesure que l’on progresse dans sa pratique spirituelle, les asanas et le pranayama (poses et respiration) conduisent organiquement à un esprit qui peut commencer à se concentrer (dharana). Lorsque la concentration a été atteinte, alors l’esprit est prêt pour les royaumes supérieurs de la méditation (dhyâna). La vraie méditation telle que Patanjali l’a définie est beaucoup plus profonde et profonde que nous ne pouvons l’imaginer. C’est ici dans cet état que nous commençons à pratiquer la réalisation de soi, ou l’art de se connaître de mieux en mieux. Lorsque nous sommes dans une véritable absorption ou méditation, les différences que nous pouvons croire à propos de nous-mêmes et des autres commencent à s’estomper. C’est la partie la plus juteuse de la pratique, et c’est là que nous commençons à entrevoir ce que samadhi, ou l’illumination, est vraiment. Comme le dit Bob Marley, nous sommes tous un seul amour – les seuls murs de séparation sont créés par l’ego humain.

Atteindre la liberté de l’esprit

Par conséquent, il est logique d’abattre les murs par la pratique et l’étude du yoga. Ce n’est que lorsque nous réalisons que l’esprit n’est qu’un autre organe sensoriel et qu’il est constitué de l’ensemble des empreintes que la vie y imprime que nous commençons à voir que nous sommes bien plus que notre esprit. Une chose que je dis tout le temps en classe quand j’enseigne, c’est de faire attention à ne pas croire tout ce que nous pensons, surtout de nous-mêmes ! Lorsque notre esprit n’est pas entravé par les désirs et les jugements de l’ego, c’est alors et seulement alors que nous pouvons vraiment être libres. Ainsi, cela n’a de sens que de suivre sincèrement et patiemment la voie du yoga si nous espérons être libres. Je sais avec certitude que c’est l’une des raisons pour lesquelles je continue à pratiquer et à enseigner cet art et cette science anciens qu’est le yoga. Que tous les êtres partout soient libres et heureux !

Même lorsque l’emballage cadeau et la cuisson des tartes dépassent les asanas et la méditation sur votre liste de choses à faire, il y a toujours une opportunité de vous connecter avec votre vrai Soi. Suivez-nous tout le mois sur Facebook et Instagram pour l’inspiration spirituelle et partagez comment vous #stockeyourspirit.

Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page