Non classé

Les mystères de la prostate féminine révélés

Vous avez probablement entendu parler de la prostate chez les hommes, mais saviez-vous qu’il existe également une prostate féminine ? Aussi connue sous le nom de glande de Skene ou point G, la prostate féminine a été découverte depuis quelques années maintenant.

Intéressons-nous de plus près à cet organe méconnu qui peut susciter de nombreuses questions chez les femmes et les professionnels de la santé.

Tout savoir sur la glande de Skene chez la femme

Située entre la vessie et le vagin, dans la paroi antérieure de celui-ci, la glande de Skene est formée d’un ensemble de glandes et de canaux sécréteurs. Ces derniers se situent tout autour de l’urètre, près de l’orifice externe du vagin.

La fonction principale de la prostate féminine

La principale fonction de la glande de Skene est de produire un liquide similaire au sperme masculin et surtout présent lors de l’éjaculation féminine. Ce liquide sert notamment à lubrifier le vagin ainsi qu’à prévenir les infections urinaires en neutralisant certaines bactéries grâce aux enzymes qu’il contient.

Prostate féminine : point G et plaisir sexuel

La glande de Skene joue également un rôle important lors des rapports sexuels. En effet, le fameux point G, dont l’existence est encore débattue aujourd’hui, serait à chercher du côté de la prostate féminine. Et pour cause : cette zone présente une concentration élevée en terminaisons nerveuses, ce qui la rend particulièrement sensible et source potentielle d’un plaisir sexuel intense.

L’examen médical de la prostate féminine

Bien que cet organe soit encore peu connu de la plupart des femmes, un nombre croissant d’études scientifiques se penche sur sa fonctionnalité et ses implications dans divers troubles de la santé. Ainsi, l’examen clinique de la glande de Skene peut s’avérer nécessaire dans certains cas.

Quand consulter un urologue ?

En cas de douleurs pelviennes, de pertes anormales ou lors de difficultés rencontrées lors des rapports sexuels, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un urologue. Ce spécialiste de l’appareil urinaire masculin et féminin pourra réaliser différents examens pour vérifier si la glande de Skene est impliquée dans ces troubles.

Déroulement de l’examen clinique de la glande de Skene

Lors de la consultation, le traitement par l’urologue débutera généralement par un toucher vaginal afin d’évaluer la taille, la position et la sensibilité de la glande de Skene. Il pourra également procéder à une inspection visuelle à l’aide d’un spéculum et peut-être même réaliser une imagerie (échographie ou IRM) pour évaluer précisément l’anatomie de la prostate féminine. Selon les résultats, des traitements médicamenteux, hormonaux ou chirurgicaux pourront être proposés.

Les problèmes de santé liés à la glande de Skene

Tout comme chez l’homme, la prostate féminine peut donner lieu à des troubles de diverses natures qui nécessitent une prise en charge médicale adaptée.

Infections de la prostate féminine

La glande de Skene peut parfois subir une inflammation à cause d’une infection bactérienne. Les symptômes se manifestent alors sous forme de douleurs pelviennes, de démangeaisons, de brûlures lors de la miction et/ou l’éjaculation, et parfois même de fièvre.

Un traitement antibiotique sera souvent prescrit par l’urologue pour venir à bout de l’infection.

L’hypertrophie de la glande de Skene

Cette affection est caractérisée par un grossissement anormal de la prostate féminine. Elle peut causer des gênes urinaires (difficultés à uriner, incontinence, envies fréquentes et impérieuses), des douleurs lors des rapports sexuels et parfois même des infections récurrentes du tractus urinaire. Le traitement variera selon la gravité de l’affection : médicaments anti-inflammatoires, hormonal ou recours à la chirurgie peuvent être envisagés.

Les kystes de la glande de Skene

Des kystes, c’est-à-dire des formations liquidiennes bénignes, peuvent se développer autour ou même à l’intérieur de la prostate féminine. Dans certains cas, ils s’accompagnent de douleurs et de gênes à la miction. Une ponction-drainage, voire une ablation chirurgicale pourront alors être réalisées par le médecin.

Comment prendre soin de sa prostate féminine ?

Voici quelques conseils simples afin de maintenir au mieux la santé de votre glande de Skene :

  • Maintenir une bonne hygiène intime
  • Boire suffisamment d’eau au quotidien
  • Adopter une alimentation équilibrée et riche en fibres
  • Uriner après les rapports sexuels pour éviter les infections urinaires
  • Consulter régulièrement un urologue en cas de problèmes ou de doutes sur votre santé pelvienne

En prenant connaissance de l’existence de la prostate féminine ainsi que des différents troubles qui peuvent y être associés, vous pourrez alors adopter les gestes adéquats pour prendre soin de votre santé et être plus vigilante aux signaux envoyés par votre corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page