À la uneBien-être

Mutuelle sante : comment bien la choisir ?

Ophtalmologue, dentiste, opérations, médicaments… Les dépenses liées aux frais de santé peuvent rapidement impacter le budget d’un foyer. Bien que la Sécurité sociale prenne en charge une partie des dépenses médicales, il n’est pas rare que le patient doive financer lui-même un reste à charge. Pour réduire ces coûts, il est recommandé de souscrire une mutuelle santé.

Mais en quoi consiste ce dispositif ? Comment bien choisir son contrat ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

Une mutuelle, appelée également complémentaire santé, est une assurance permettant de prendre en charge partiellement ou intégralement les frais médicaux qui ne seraient pas remboursés par la Sécurité sociale. Elle n’est nullement obligatoire pour les particuliers, mais reste cependant particulièrement recommandée pour diminuer les dépenses dans le cadre de soins médicaux. En revanche, tout salarié issu du secteur privé doit se voir proposé une mutuelle dans le cadre de son travail. Cette complémentaire peut être souscrite auprès d’un organisme privé, d’une société d’assurance ou encore d’une institution de prévoyance.

Comment bien choisir sa mutuelle ?

Face à la pluralité d’offres présentes sur le marché, il est indispensable de prendre en compte certains critères lors du choix de sa mutuelle.

Identifier ses besoins

Dans un premier temps, il est essentiel d’identifier ses besoins et ceux des ayants-droit, c’est-à-dire des personnes à charge sur ce même contrat. Il peut s’agir d’un enfant ou d’un conjoint. Ainsi, il est important de définir quelles sont les garanties les plus importantes et les plus récurrentes. Par exemple, si votre enfant porte des lunettes et est amené à consulter régulièrement un ophtalmologue, il est conseillé d’opter pour une garantie renforcée pour l’optique.

Noter les exclusions de garantie

Dans un second temps, prendre connaissance des exclusions de garantie est indispensable pour éviter les mauvaises surprises. Il s’agit de tous les soins qui ne seront pas pris en charge par la mutuelle. Cela peut concerner, par exemple, des cures thermales. Les exclusions de garantie peuvent varier d’un organisme à un autre.

Connaître les conditions de remboursement

Ensuite, il est nécessaire de connaître les conditions de remboursement des soins de santé. Lors de la souscription du contrat, l’assuré doit-il faire face à un délai de carence, c’est-à-dire, une période durant laquelle les frais ne sont pas remboursés ? Un point sur lequel le souscripteur doit également se renseigner est le tiers-payant. Il s’agit d’une option supplémentaire permettant au patient de ne pas avancer les frais lors d’une consultation ou de l’achat de médicaments. La mutuelle prend en charge l’intégralité des dépenses immédiatement. Un atout considérable pour les personnes ayant un faible pouvoir d’achat. Cependant, toutes les mutuelles ne le proposent pas.

Prendre connaissance des options complémentaires

Enfin, certaines complémentaires santé proposent des options et des services complémentaires. Cela peut concerner la garde d’enfant, une aide-ménagère ou encore une auxiliaire de vie pour les personnes âgées. De quoi bénéficier de prix préférentiels ou d’offres promotionnelles. Un avantage à ne pas négliger si d’aventure l’assuré devait faire appel à de tels services.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page