Yoga

8 postures de yoga courantes que vous pouvez pratiquer en position allongée sur le dos (oui, vraiment)

L’un des plus beaux aspects de notre pratique du yoga est que nous pouvons apprendre à modifier les poses, ou asanas, en fonction de l’état actuel de notre corps. Le yoga ne doit pas être considéré comme une performance physique des postures, mais plutôt comme un moyen d’apporter un équilibre. Nos corps sont différents et changent constamment en fonction de notre environnement, de nos expériences, de nos humeurs, etc. Et cela peut affecter et affectera notre pratique. C’est pourquoi chaque fois que nous montons sur le tapis, nous essayons de le faire avec un esprit ouvert, un esprit d’acceptation et la volonté d’explorer notre pratique de manière à soutenir au mieux le corps et l’esprit à ce moment précis.

Bien qu’il existe de nombreuses modifications d’asanas et des façons d’utiliser des accessoires pour soutenir notre pratique, l’une des approches les plus efficaces consiste à essayer des variations d’inclinaison des poses courantes. Bien que ces variations puissent nécessiter moins d’efforts que l’approche traditionnelle de la posture, les avantages sont presque complètement les mêmes, de sorte que les poses restent très efficaces, peut-être même plus.

Bien que toutes les asanas ne puissent pas être réalisées allongées, la pratique de la même forme d’une manière différente et inclinée offre un soutien les jours où vous avez besoin d’une expérience moins éprouvante. Il garantit que la colonne vertébrale et le bassin restent dans une position neutre, ce qui peut être difficile en position debout ou assise. Cela nous aide également à nous familiariser avec le bon alignement du corps afin que nous puissions pratiquer correctement les asanas et créer une mémoire musculaire que nous ramenons aux postures traditionnelles.

Les variations d’inclinaison nous aident également à développer plus de flexibilité lorsque nous n’introduisons pas de tension excessive dans le corps. Ils nous maintiennent fidèles à l’alignement de la pose et nous offrent l’espace pour nous concentrer sur notre respiration et calmer l’esprit, plutôt que de nous exercer, ce qui contribue en outre à faciliter l’équilibre et la facilité.

Même forme, pose différente : Versions inclinables des poses de yoga courantes

Le yoga est une pratique pour tout le monde. Voici quelques façons de laisser votre pratique vous rencontrer là où vous en êtes en ce moment.

Supta Eka Pada Rajakapotasana (Pose du Pigeon unijambiste couché)

À la place de: Eka Pada Rajakapotasana (Pose du Roi Pigeon à une jambe)

Essayer: Tenez-vous sur le dos. Pliez vos genoux et placez vos pieds à distance des hanches sur le tapis. Ramenez votre cheville droite à votre cuisse gauche juste au-dessus de votre genou. Entrelacez vos mains derrière l’arrière de votre cuisse gauche et tirez cette cuisse vers votre poitrine tout en éloignant votre genou droit de votre corps. Gardez le bas du dos sur le tapis pour vous assurer que l’étirement reste dans les bons fessiers et ischio-jambiers. Changez de côté.

Supta Hasta Pandangustasana (pose allongée de la main au gros orteil)

À la place de: Utthita Hasta Padangusthasana I (Position étendue de la main au gros orteil I)

Essayer: Tenez-vous sur le dos. Étendez votre jambe gauche directement sur le tapis et levez votre jambe droite vers le plafond. Attrapez votre gros orteil droit avec vos deux premiers doigts et votre pouce (ou utilisez une sangle autour de la voûte plantaire pour allonger votre portée). Poussez à travers votre talon droit. Si c’est confortable, amenez lentement votre jambe droite vers votre poitrine. Si le genou droit ne s’étend pas confortablement, il est possible d’utiliser une sangle autour du pied et de le tenir à deux mains. Cela peut offrir un soutien si vous ressentez une tension dans les ischio-jambiers. Passez à la pose suivante avant de changer de côté.

Supta Hasta Pandangustasana II (Pose allongée de la main au gros orteil II)

À la place de: Utthita Hasta Padangusthasana II (Pose étendue de la main au gros orteil II)

Essayer: À partir de Supta Hasta Padangusthasana, placez votre main gauche sur votre hanche gauche pour vous assurer qu’elle reste ancrée lorsque vous ouvrez votre jambe droite vers la droite et que vous l’abaissez vers le sol. (L’utilisation de la sangle ici pour le soutien est très utile, surtout en cas de raideur à l’intérieur des cuisses). Il est important de noter que l’objectif principal n’est pas d’atteindre le sol avec ce pied droit, mais de garder la hanche gauche baissée et de sentir l’ouverture à l’intérieur des cuisses. Changez de côté et répétez les poses main-pied allongées I et II de l’autre côté avant de passer à la pose suivante.

Supta Baddha Konasana (angle lié inclinable)

À la place de: Baddha Konasana (angle lié)

Essayer: Allongé sur le dos, pliez les genoux et rapprochez la plante des pieds. Laissez vos genoux se relâcher vers le tapis. Pour une variation plus favorable, placez des blocs, des oreillers ou des couvertures ou des serviettes pliées sous chaque genou.

Supta Gomukhasana (pose du visage de vache allongé)

À la place de: Gomukhasana (pose du visage de vache)

Essayer: Allongez-vous sur le dos, amenez vos genoux contre votre poitrine et croisez votre cuisse droite sur le dessus de votre cuisse gauche. Amenez vos pieds vers les côtés, attrapez vos pieds avec vos mains et amenez vos talons vers vos fesses.

Supta Matsyendrasana (torsion vertébrale inclinable)

À la place de: Ardha Matsyendrasana (Pose du demi-seigneur des poissons | Pose de torsion assise)

Essayer: Allongez-vous sur le dos avec vos bras tendus à partir des épaules. Ramenez vos genoux contre votre poitrine et déplacez légèrement votre hanche droite vers la gauche, et amenez les deux genoux sur le côté droit du tapis avec votre gauche empilée sur votre droite. Regardez vers le côté gauche du tapis, en face de vos genoux. Détendez les deux épaules. Changez de côté.

Supta Upavistha Konasana (flexion avant inclinable à jambes larges)

À la place de: Upavistha Konasana (flexion avant assise jambes larges)

Essayer: Cela peut se faire avec ou sans mur. Allongez-vous sur le dos, soulevez vos jambes et ouvrez-les aussi largement que possible. Placez vos mains sur l’intérieur de vos cuisses en exerçant une légère pression ou gardez vos bras le long de votre corps. Si vous utilisez le mur, assurez-vous que les deux fesses sont contre le mur et faites glisser vos jambes ouvertes avec l’arrière des jambes contre le mur.

Supta Paschimottanasana (flexion avant inclinée)

À la place de: Paschimottanasana (flexion avant assise)

Essayer: Allongez-vous sur le dos et amenez vos jambes au-dessus de vos hanches en les gardant droites. Ramenez doucement vos cuisses vers votre poitrine. Vous pouvez soit garder le bas du dos vers le bas, soit, si vous souhaitez intensifier l’étirement, soulever votre sacrum du tapis pour créer plus d’espace pour que vos jambes viennent encore plus loin vers votre poitrine.


Articles similaires :

Notez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page